1 min de lecture Économie

Les manifestants anti-G8 prennent position au Havre

La grande manifestation altermondialiste contre le sommet du G8 prévu les 26 et 27 mai à Deauville a rassemblé samedi dans les rues désertes du Havre 7.000 manifestants selon les organisateurs, un peu moins de 4.000 selon la préfecture. "G8 dégage, les peuples d'abord, pas la finance", proclamait la banderole de tête, devant les représentants des 35 organisations altermondialistes, syndicalistes, anti-nucléaires, décroissants, mouvements sociaux, citoyens ou défenseurs de droits de l'Homme munis de drapeaux, de banderoles ou de tambours.

Le défilé du Havre est le temps fort d'un "contre G8" avant le sommet des chefs d'Etats
Le défilé du Havre est le temps fort d'un "contre G8" avant le sommet des chefs d'Etats Crédit : AFP/A.Jocard
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Stéphane Carpentier

Face au déploiement sécuritaire massif mis en place pour protéger Deauville à l'occasion de la réunion des chefs d'Etat, les altermondialistes ont aussi prévu des "actions décentralisées" pendant le sommet, mais à distance de la station balnéaire, comme à Paris et à Berlin. Des manifestations sont également prévues au Havre et à Caen.
  
"Nous ne voulons pas aller exactement là où nous attendront les forces répressives", affirme un texte relayé en plusieurs langues sur différents  sites internet alternatifs.
  
12.000 policiers, gendarmes et militaires mobilisés aux alentours de Deauville

Pour prévenir toute violence en marge de ce G8 présidé par la France, les autorités, qui n'excluent pas des actions isolées des groupes radicaux, ont mobilisé plus de 12.000 policiers, gendarmes et militaires aux alentours de Deauville. Des drones assureront la surveillance des airs, tandis que des navires de la marine nationale contrôleront les accès maritimes.
  
Au Havre, le défilé est parti peu après 15h00 de la gare dans un centre-ville déserté, avec de nombreux commerces fermés.
  
Selon les organisateurs, "la police a sillonné les commerces hier pour leur conseiller de fermer" en invoquant les violences survenues lors du dernier sommet de l'OTAN à Strasbourg en 2009.

Lire la suite
Économie Manifestations Sommet du G8
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants