2 min de lecture Gérard Depardieu

Depardieu, l'esprit "hooligan" parle aux médias français

il ne s'était pas exprimé depuis décembre 2012. Dans les colonnes du JDD, Gérard Depardieu d'explique. Il sera ce dimanche soir au 20 Heures de TF1.

Selon Gérard Depardieu, Poutine est "l'homme dont la Russie a besoin"
Selon Gérard Depardieu, Poutine est "l'homme dont la Russie a besoin" Crédit : AFP

Gérard Depardieu s'exprime pour la première fois depuis décembre 2012. Ce dimanche, dans les colonnes du JDD, il explique son choix de ne pas rester en France et s'en prend à la politique du pays, celle de la gauche, surtout, mais aussi celle de la droite.

"On m'a poussé à m'expatrier" affirme l'acteur qui ajoute n'avoir "rien à cacher". "Je paie des taxes en France, (...) pas la CSG, comme je ne vis pas là. donc cela fait moins 30%", explique-t-il. En Russie, dont il a obtenu la citoyenneté fin 2012, il est entrepreneur : "du commerce, de la restauration, du cinéma, de l'immobilier, du tourisme...""Je vis", déclare-t-il, précisant qu'à travers ses différentes affaires, il "fait vivre une centaine de personne depuis trente ans".

"Où est la politique ?"

Et l'acteur de s'amuser des affaires en cours : "Il y a encore des affaires cachées. Il y a des gens qui ont fait plus fort que Cahuzac", dit Depardieu en "éclatant de rire", précise le JDD. Selon le comédien, les extrêmes vont "certainement" monter. "Quand la droite est au pouvoir, on s'acharne sur les affaires de la gauche; là, ils s'y sont mis tout seuls. et quand la gauche est au pouvoir, on s'acharne sur les affaires de la droite. Alors je ne sais pas où est la politique là dedans. Je pensais que c'était prendre la responsabilité d'un pays comme un chef d'entreprise. Là, je ne vois rien de cela", vitupère-t-il.

À lire aussi
La chronique de Laurent Gerra du lundi 8 juillet 2019 humour
La chronique de Laurent Gerra du 1er juillet 2019

"Présider un pays avec des ministres, un budget à tenir, ce n'est pas facile", tempère-t-il. "C'était vrai pour Nicolas Sarkozy et ça l'est aujourd'hui pour François Hollande".

"Redevenu Cyrano"

A propos de la lettre de réponse au Premier ministre Jean-Marc Ayrault (qui avait employé le qualificatif "minable"), Depardieu assure être "redevenu  Cyrano", "un bretteur avec cet esprit très français. Cyrano est quelqu'un qui est contre tout, qui est resté un soldat de deuxième classe, qui a fui tous les protecteurs et toutes les protectrices."

Un esprit hooligan qui plaît beaucoup à Poutine

Gérard Depardieu
Partager la citation

"Je n'ai jamais été politique. Je suis monté à Villepinte et on m'a taxé de sarkozysme. Je ne suis pas systématiquement pour Sarkozy, ni militant de l'UMP (...) Je ne suis ni de gauche ni de droite", précise Gérard Depardieu. "Je suis un homme qui n'a pas vieilli et qui a eu la tête sur les épaules. ivre, parfois, mais mon ivresse fait partie de ma démesure (...) Un esprit hooligan qui plaît beaucoup à Poutine (...) N'étant pas allé à l'école suffisamment, je ne suis pas formaté", ajoute-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gérard Depardieu Russie Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7762375038
Depardieu, l'esprit "hooligan" parle aux médias français
Depardieu, l'esprit "hooligan" parle aux médias français
il ne s'était pas exprimé depuis décembre 2012. Dans les colonnes du JDD, Gérard Depardieu d'explique. Il sera ce dimanche soir au 20 Heures de TF1.
https://www.rtl.fr/actu/conso/depardieu-l-esprit-hooligan-parle-aux-medias-francais-7762375038
2013-06-16 09:56:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/cS73Lee_a4TIS8EHwh10Kg/330v220-2/online/image/2013/0616/7762374995_gerard-depardieu.jpg