2 min de lecture Moselle

Armée : inquiétudes autour des fermetures de sites militaires

REPORTAGE - Le ministre de la Défense annonce quelques fermetures de sites militaires. A Dieuze, en Lorraine, un régiment de parachutistes a quitté la ville en 2011. Un coup dur pour la commune.

Générique 6
Samuel Goldschmidt et La rédaction numérique de RTL

24.000 postes supplémentaires supprimés. La future loi de programmation militaire impose une cure d'amaigrissement à l'armée française du point de vue des effectifs, même si les crédits d'équipements vont augmenter d'un milliard d'euros.

"On évitera au maximum les fermetures de sites, il y en aura quelques-unes, le chiffre n'est pas arrêté mais elles ne seront pas très nombreuses", a promis le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.

Dieuze a perdu 1.000 emplois militaires

Des fermetures aux effets très concrets pour les régions concernées. A Dieuze, en Lorraine, la bourgade tente de survivre après le départ du 13e régiment de dragons parachutistes en 2011, fruit de la précédente réforme de la carte militaire.

Les hommes partis, c'est d'abord 3000m2 de bâtiments que le maire, Fernand Lormant, voit tomber en décrépitude. "C'est la jungle", déplore-t-il en faisant visiter les lieux. "A l'intérieur, c'est une catastrophe."

À lire aussi
Des chevaux (illustration) animaux
Plusieurs chevaux retrouvés morts, l'oreille coupée, dans plusieurs régions

La ville comptait 3.700 habitants à l'époque. Elle a vu partir 1.000 emplois militaires, un coup dur pour la commune. "Il me semble avoir trois familles en tout et pour tout qui ont compensé les 350 familles qui ont quitté la région", assure le maire.

Un coup dur pour l'économie locale

Les militaires procuraient 30 millions de revenus par an qui ne sont plus dépensés dans l'économie. Les commerces tentent de tenir le coup, mais tous les chiffres d'affaires ont baissé et l'immobilier s'est carrément effondré. "Même s'ils n'étaient là que pour un certain nombre d'années, [les militaires] achetaient quand même des maisons", explique une professionnelle. "C'était largement mieux avec le régiment."

Le monde rural est en danger

Le maire de Dieuze
Partager la citation

Il y a pourtant des projets dans les cartons, notamment un contrat de site doté de 14 millions d'euros pour revitaliser le secteur. Le maire ne veut pas baisser les bras. "Ce qu'il faut surtout, c'est qu'il y ait des enfants dans les écoles, des consommateurs dans nos commerces, une population qui fasse vivre la commune", détaille Fernand Lormant. "Le monde rural est en danger."

Prochain cheval de bataille pour l'élu : la zone industrielle de 60 hectares, pour attirer si possible des entreprises dans le secteur.

>
Défense : inquiétudes autour des fermetures de sites militaires Crédit Média : Samuel Goldschmidt | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Moselle Armée Défense
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants