3 min de lecture Internet

Deezer, ex-future licorne en voie d'ouverture au marché

PÉPITES FRANÇAISES (1/5) - Le pionnier français de l'écoute de musique en streaming a annoncé son projet d'introduction en bourse d'ici la fin de l'année et s'affirme un peu plus dans le cercle des start-up technologiques françaises au développement fulgurant.

Deezer revendique 6 millions d'abonnés payants à travers la planète
Deezer revendique 6 millions d'abonnés payants à travers la planète Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Deezer n'entrera pas dans le club très fermé des licornes. Dans la Silicon Valley, ce terme désigne moins l'animal mythologique que les entreprises basées sur les nouvelles technologies valorisées 1 milliard de dollars sans être encore cotées en bourse. Le magazine américain Forbes en recense plus de 80 à travers la planète. Les plus connues se nomment Uber, Shazam, Spotify ou Snapchat. La France a aussi ses champions avec Blablacar, Criteo, Vente-privée.com et bientôt Sigfox. Cet été, les rumeurs de levées de fonds auprès de partenaires privées semblaient indiquer que Deezer allait rapidement rejoindre cette famille. L'ancien blog pirate Blogmusik, qui recensait les fichiers musicaux sur la toile pour les proposer en streaming sans téléchargement, devenu Deezer en 2007, a finalement décidé de poursuivre son ascension du côté des places boursières.

Le pionnier français de l'écoute de musique en streaming a annoncé mardi 22 septembre son projet d'introduction en bourse auprès d'Euronext à Paris d'ici la fin de l'année si toutes les conditions sont remplies dans les temps. Il est le premier acteur du secteur à organiser son entrée sur le marché. La dernière augmentation de capital de l'entreprise remonte à 2012. À l'époque, l'homme d'affaires Leonard Blavatnik, propriétaire de Warner Music, avait investi 100 millions d'euros. Au mois d'août, Bloomberg rapportait que Deezer envisageait un nouveau tour de table qui aurait porté sa valorisation à plus d'un milliard d'euros. "Cette introduction en Bourse est une étape importante pour Deezer, à un moment décisif pour l’industrie musicale. Le marché de la musique en streaming, encore jeune, connaît maintenant une croissance accélérée. Il est appelé à devenir le principal canal de distribution musicale", a déclaré Hans-Holger Albrecht, directeur général de Deezer.

Consolider sa position sur le marché du streaming muscial

Numéro un français et troisième acteur mondial du marché de l'écoute de musique dématérialisée, Deezer entend ne pas se laisser marginaliser par Spotify, le leader suédois du secteur, et le groupe informatique américain Apple, dont l'arrivée du service Apple Music en juin alimente les craintes des forces en présence. En l'espace de cinq semaines, le service a déjà attiré près de 11 millions d'abonnés, qu'il va devoir convertir en engagements payants fin septembre. Avec 800 millions de clients iTunes, une trésorerie illimitée et l'importante réserve de croissance offerte par son déploiement sur les plateformes Android cet automne, Apple Music dispose de solides atouts pour dynamiter le secteur.

À lire aussi
Un écran d'ordinateur de l'École de Cyberdéfense de Vannes Connecté
"Dark web" : qu'est-ce que cet univers parallèle d'Internet ?

Avec 75 millions d'abonnés (dont 20 millions payants) revendiqués, Spotify est le leader incontesté du secteur. Mais le suédois ne génère toujours pas de bénéfices, l'essentiel de ses revenus étant alloués au paiement des droits d'auteurs de son catalogue. Pour s'armer face à Apple, la société a levé plus de 500 millions de dollars au mois de juin auprès de plusieurs investisseurs privés. Une opération qui lui a permis de doubler sa valorisation, désormais proche des 8,5 milliards de dollars et d'impulser le développement de nouveaux outils. Avec 6 millions d'abonnements payants revendiqués et 16 millions de clients dans au total dans plus de 180 pays, Deezer accuse un temps de retard qu'elle entend combler en s'ouvrant au marché. 

Deezer mise sur les partenariats avec les opérateurs locaux

Le secteur de la musique en ligne par abonnement n'est pas encore figé. D'ici 2020, ce mode de consommation devrait devenir la principale source de revenus des artistes et et des producteurs. Pour tirer son épingle du jeu, Deezer mise sur les partenariats avec les opérateurs locaux. En France, le seul marché où elle est rentable, la société dispose d'un contrat avec Orange qui lui apporte près d'un million d'abonnés et conforte sa position de champion national. Aux États-Unis, l'acquisition du service Muve Music, propriété de l'opérateur AT&T, lui a permis de glaner 2 millions de clients. L'entreprise joue également la carte de la diversification. Associée au fabricant d'enceintes Sonos, elle propose un abonnement premium au son "haute résolution" pour 5 euros de plus par mois. L'introduction en Bourse permettra de suivre avec précision les performances de Deezer qui ne pourra plus garder le secret sur ses comptes. Avec le risque de voir sa valorisation s'effriter au contact des marchés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Internet Musique Streaming
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779811813
Deezer, ex-future licorne en voie d'ouverture au marché
Deezer, ex-future licorne en voie d'ouverture au marché
PÉPITES FRANÇAISES (1/5) - Le pionnier français de l'écoute de musique en streaming a annoncé son projet d'introduction en bourse d'ici la fin de l'année et s'affirme un peu plus dans le cercle des start-up technologiques françaises au développement fulgurant.
https://www.rtl.fr/actu/conso/deezer-ex-futur-licorne-en-voie-d-ouverture-au-marche-7779811813
2015-09-23 10:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/rRADpiI_u6R4XAvxGjyQXw/330v220-2/online/image/2015/0922/7779813182_deezer-revendique-6-millions-d-abonnes-payants-a-travers-la-planete.jpg