1 min de lecture Info

David, gainier d'art : "L'artisan doit être témoin de son temps et non du passé"

CHRONIQUE - Gainier doreur d'art à Paris, David Rosenblum est l'un des rares artisans à détenir les secrets de cet art en voie de disparition. Une activité entre tradition et créativité.

Armelle Levy La France et ses artisans Armelle Levy
>
David, gainier d'art : "L'artisan doit être témoin de son temps et non du passé" Crédit Image : RTL / Armelle Lévy | Crédit Média : Armelle Lévy | Durée : | Date : La page de l'émission
Armelle Levy
Armelle Levy Journaliste RTL

Cela fait trois ans que David Rosenblum a repris l'atelier de gainerie de son père, dans le XIème arrondissement de Paris. Il a fait ses premières armes ici à l'âge de 8 ans. "La gainerie c'est le fait de gainer tout objet en cuir, avec un principe : les raccords ne doivent pas se voir. C'est un opposé de la maroquinerie, qui utilise la couture pour les finitions", explique-t-il.

Pour apprendre à parer et coller les cuirs l'un sur l'autre sans voir le raccord, il faut faire une formation en maroquinerie. Il faut ensuite compléter son apprentissage dans un atelier de gainerie. Problème : il n'en reste plus que 32 dans toute la France.

De nombreux défis techniques à relever

"C'est un métier en voie de disparition. Curieusement, il est de plus en plus recherché par les maisons du luxe. À chaque fois, on doit relever des défis techniques par rapport aux propositions du client ou aux objets qu'il souhaite gainer", ajoute David Rosenblum.

À lire aussi
Emmanuel Macron devant le Panthéon le 1er juillet 2018. société
Emmanuel Macron annonce l'entrée au Panthéon de Maurice Genevoix et de "ceux de 14"


Il a aussi inventé des nouvelles techniques, comme la sérigraphie ou le laser sur cuir, qui permettent d'imprimer des motifs sur des chaussures en cuir, des vêtements en cuir, ou des sacs en cuir très actuels. Il travaille d'ailleurs beaucoup avec la haute-couture et les maisons du luxe.

David Rosenblum a repris l'atelier de gainerie de son père
David Rosenblum a repris l'atelier de gainerie de son père Crédit : RTL / Armelle Lévy

"La philosophie de l'atelier, c'est de maîtriser un savoir-faire du passé pour pouvoir créer des objets de demain", affirme David Rosenblum, pour qui "l'artisan doit être témoin de son temps et non du passé". Il a ainsi des clients dans le monde entier : en Angleterre, en Suisse, aux Etats-Unis, et même à Hong-Kong et Singapour.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Économie Artisanat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7772488587
David, gainier d'art : "L'artisan doit être témoin de son temps et non du passé"
David, gainier d'art : "L'artisan doit être témoin de son temps et non du passé"
CHRONIQUE - Gainier doreur d'art à Paris, David Rosenblum est l'un des rares artisans à détenir les secrets de cet art en voie de disparition. Une activité entre tradition et créativité.
https://www.rtl.fr/actu/conso/david-gainier-d-art-l-artisan-doit-etre-temoin-de-son-temps-et-non-du-passe-7772488587
2014-06-09 10:39:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/h07ACOTJ6b0XM1NW_vZ1Uw/330v220-2/online/image/2014/0609/7772488761_david-rosenblum-a-repris-l-atelier-de-gainerie-de-son-pere.JPG