2 min de lecture Luxe

Contrefaçon : le bras de fer se poursuit entre Kering et Alibaba

REPLAY / ÉDITO - Le groupe français de luxe Kering a de nouveau porté plainte contre le géant chinois du commerce en ligne Alibaba pour contrefaçons.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Contrefaçon : le bras de fer se poursuit entre Kering et Alibaba Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
Journaliste RTL

Il est vraiment facile d'acheter un produit contrefait sur le plus gros site de commerce en ligne au monde. Exemple sur l'une des plateformes d'Alibaba, taobao.com. C'est facile, ce site existe en français. Quand on tape "sac à main" dans la barre de recherche, on repère ainsi un adorable sac marqué Dior à un peu moins de 20 dollars.

On y trouve en fait des dizaines de milliers de produits contrefaits, dont les marques du groupe français Kering. Kering, c'est l'ex-Pinault-Printemps-Redoute, qui possède entre autres Gucci, Saint-Laurent ou Pulma.

Pour chercher un faux sac Gucci sur l'un des sites d'Alibaba, il faut taper "Guci" ou "Cucci". Les produits contrefaits apparaissent très facilement.

Kering en a ras-le-bol

Tout cela n'est pas nouveau. Mais maintenant qu'Alibaba est cotée à la Bourse de New York, les marques se disent qu'elles peuvent traduire le Chinois devant la justice américaine. C'est plus facile de le coincer.

À lire aussi
Ellie Goldstein, nouvelle égérie de Gucci Beauty. mode
Mode : une mannequin atteinte de Trisomie 21 égérie de Gucci

Apparemment, Kering en a ras-le-bol. Un produit contrefait signalé à la direction d'Alibaba met cinq jours pour disparaître du site de vente. C'est un peu long, non ?

Kering a cru en la négociation. Ce n'est pas la première fois qu'il porte plainte. La première plainte avait été retiré, Alibaba promettant des négociations. Mais depuis rien, nous indique Kering.

La Chine tape du poing sur la table

Pour l'instant, le géant du e-commerce fait traîner les choses. Mais entre les actions en justice des marques et le gouvernement chinois, qui lui-même tape du poing sur la table, il va être impossible pour le milliardaire Jack Ma de rester insensible.

En tout cas, il faut agir, selon le rapport des autorités chinoises. Seul un gros tiers des marchandises vendues sur taobao.com sont authentiques. La contrefaçon coûte chaque année 100 milliards d'euros de préjudices aux pays du G20.

Le repère du jour

Le marché de la restauration en baisse de 0, 3% l'année dernière. C'est la première fois depuis plus de dix ans que la consommation alimentaire en dehors du domicile diminue, selon une étude de Gira Conseil. Ce sont surtout les chaînes de restaurants qui sont désertés, mais aussi la restauration rapide.

La note du jour

12 sur 20 pour encourager Emmanuel Macron. Le ministre de l'Économie veut davantage de robots dans nos entreprises. Il est temps : 32.000 robots en France contre 58.000 en Italie et 175.000 en Allemagne.

RTL vous recommande
Lire la suite
Luxe Contrefaçon Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants