1 min de lecture Environnement

Comment mettre fin à l'obsolescence programmée ?

REPLAY - L'écologiste français Pascal Durand s'attaque à la pratique des grands groupes industriels qui consiste à réduire volontairement la durée de vie d'un produit.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Comment mettre fin à l'obsolescence programmée ? Crédit Image : Martin Bureau | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Jérôme Chapuis
Jérôme Chapuis et Loïc Farge

Sommes-nous condamnés à changer de téléphone tous les deux ans ou de téléviseur tous les huit ans ? L'Europe s'attaque à "l'obsolescence programmée", ce grand gaspillage organisé par des industriels pour nous faire acheter toujours plus. L'eurodéputé écologiste français Pascal Durand porte un texte en ce sens devant le Parlement européen, qui l'a approuvé mardi 4 juillet.

Les principaux accusés ont pignon sur rue. Apple, Samsung ou encore Microsoft sont régulièrement cités par les enquêtes réalisées sur le sujet. Par où commencer pour en finir avec cette société du jetable ? "D'abord en saisissant la Commission de Bruxelles de cette question, car il n'y avait rien au niveau européen", répond Pascal Durand sur RTL. "La stratégie des industriels est de faire fabriquer à très bas coûts dans des pays très éloignés, où on pille les ressources . Cela ne peut pas durer", clame-t-il.

"Les gens en ont assez d'acheter des produits qui tombent en panne dès que la garantie arrive au bout, comme par hasard, et parfois même avant", argue l'élu. "Il faut revenir à ce qu'on a appris depuis des années : ne pas gâcher et essayer de préserver", lance encore Pascal Durand.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Économie Entreprises
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants