2 min de lecture Coca Cola

Coca-Cola Life : la stévia, nouvel argument "nature" des sodas

La marque de sodas lance "Coca-Cola Life" en France, un Coca-Cola à base de Stévia, une plante aux propriétés édulcorantes naturelles qui concurrence le sucre et l'aspartame.

Un enfant devant une culture de Stévia au Paraguay
Un enfant devant une culture de Stévia au Paraguay Crédit : NORBERTO DUARTE / AFP
Marion Dautry
Marion Dautry
Journaliste RTL

Les prochaines bouteilles Coca-Cola se pareront de vert. Dès janvier 2015, les rayons français accueilleront le nouveau produit de la marque, le Coca-Cola Life où 30% du sucre a été remplacé par de la stévia, un édulcorant "naturel".

Cultivé depuis des siècles en Amérique du Sud

Cette plante est originaire d'Amérique du Sud, notamment du Paraguay et du Brésil où les Guarani l'ont cultivée pendant des siècles pour leurs boissons médicinales et son goût sucré en infusion. En 1931, deux chimistes français en isolent les deux éléments responsables de son goût sucré : la stevioside et le rébaudioside. Ils ont un pouvoir sucrant 250 à 300 fois supérieur au sucre classique.

Le premier édulcorant produit à partir de la stévia est commercialisé au Japon en 1971. Dans ce pays, les édulcorants synthétiques comme l'aspartame sont interdits, et la stévia y est très consommée. En France, la consommation et l'utilisation dans les aliments sont autorisées depuis 2010.

Une alternative aux glucides et à l'aspartame

Le produit édulcorant se présente soit sous une forme de poudre de feuilles séchées, soit en extrait constitué de poudre blanche contenant une proportion plus ou moins grande de stévioside, extrait de la stévia.

À lire aussi
Des bouteilles Coca-Cola en plastique consommation
Coronavirus : vers une pénurie de Coca-Cola ?

Ce produit est présenté comme une alternative aux produits artificiels comme l'aspartame, accusé de favoriser le cancer, et au sucre classique. Car si elle apporte un goût sucré très fort aux aliments, la stévia ne contient pas de glucide, et donc pourrait, selon certains médecins, participer à un traitement contre l'obésité due à la trop forte absorption de sucre. Selon d'autres études, elle pourrait même faire baisser l'intolérance au glucose et serait donc toute indiquée pour traiter le diabète de type 2.

Un produit controversé

Les autorités sanitaires européennes et françaises ont longtemps refusé d'autoriser la stévia comme additif aux aliments. Les chercheurs ne sont pas tous d'accord sur la véracité des propriétés bénéfiques de la plante, certains estimant qu'elle peut éventuellement présenter un effet toxique pour les reins.

Cependant, l'Organisation mondiale de la Santé a estimé que la Stévia ne présentait pas de danger, et a fixé un seuil de consommation de 0,4mg par kilo de poids corporel par jour. L'origine naturelle de l'édulcorant encourage à lui faire confiance, davantage qu'à un produit de synthèse créé artificiellement. Ce qui en fait un argument de vente pour les produits souvent visés comme contenant des additifs dangereux pour la santé, comme les sodas.

Mais les édulcorants à base de stévia sont également accusés de ne pas être tout à fait "naturels". En effet, certains produits contiennent également du sucre pour masquer le goût de réglisse de la stévia, ce qui annule en partie le bénéfice d'une substance sans glucide. C'est le cas de Coca-Cola, qui n'a pas totalement éliminé le sucre de sa nouvelle recette. De même, l'édulcorant est souvent partiellement composé d'autres substances, chargées de faire ressortir l'effet sucré ou d'augmenter les quantités produites.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coca Cola Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants