3 min de lecture Chômage

Chômage : malgré un bug statistique, la baisse n'est pas au rendez-vous

REPLAY / ÉDITO - À la suite d'un bug statistique, Pôle emploi a recensé 16.000 chômeurs de plus en mai, mais le vrai chiffre, toujours orienté à la hausse, se situe entre 7.000 et 10.000.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Chômage : malgré un bug statistique, la baisse n'est pas au rendez-vous Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet Journaliste RTL

Les chiffres du chômage ont été publiés mercredi 24 juin. Ils sont mauvais. Ils étaient accompagnés d'un communiqué alambiqué du ministre de l'Emploi, nous expliquant qu'il a eu un bug statistique. C'est le bug lié au mois de mai - peut-être est-ce lié au grand nombre de jours fériés ? - qui a perturbé le comptage effectué par Pôle Emploi.

En principe, tous les inscrits à Pôle Emploi doivent actualiser leur situation, c'est-à-dire signaler à l'administration s'ils sont encore au chômage ou pas, s'ils ont travaillé sur la période, combien d'heures, etc. Ils le font généralement par internet.

Les sans-emploi doivent le faire une fois par mois. S'ils ne le font pas, ils sont radiés des listes et, le cas échéant, voient leurs indemnités interrompues, jusqu'à ce qu'ils se signalent à nouveau à Pôle Emploi, en se réinscrivant.

Méthodes artisanales

À lire aussi
Un entretien chez Pole Emploi (illustration) emploi
Pôle emploi : comment éviter d'être radié

Chaque mois, il y a ainsi 200.000 radiations pour non actualisation. En mai, il y en eu moins. Les services de Pôle Emploi ont multiplié les relances par SMS pour inciter les chômeurs oublieux à se signaler. Ce qu'ils ont fait. Du coup, le nombre de radiations a chuté, ce qui rend les chiffres du mois de mai non comparables à ceux qui précèdent, dit le ministère.

Les "vrais chiffres", ce serait 7 à 10.000 chômeurs de plus au mois de mai, et non pas 16.000. En clair, cela ne remettrait pas en cause la hausse, mais son ampleur serait un peu moins forte. On avait déjà connu un bug, beaucoup plus important, avec la défaillance du réseau de mobile SFR, qui avait justement empêché de nombreux chômeurs d'actualiser leur situation. Cela s'était traduit par une très forte baisse du nombre des chômeurs. C'était en 2013.
Cela prouve le côté incroyablement artisanal de ces méthodes. Le décompte de Pôle Emploi repose sur les déclarations individuelles des inscrits, qui sont des légions. Pour la première fois, au moins de mai, le nombre total d'inscrit à Pôle Emploi a dépassé 6 millions, Outre-mer compris. C’est-à-dire que 20% des actifs français sont inscrits à Pôle Emploi. Cela ne fait pas d'eux tous des chômeurs, puisqu'il y a des inscrits qui travaillent.

Une frontière floue entre chômage et emploi

En réalité, la frontière entre chômage et emploi est floue. Il y a bien le noyau dur du chômage : les chômeurs qui n'ont pas travaillé, qui sont disponibles et font des recherches actives pour avoir un emploi. Ce noyau dur est à son plus haut historique en mai, avec plus de 3,5 millions de personnes.

Mais autour du noyau, il existe une sorte de halo "ni chômage ni activité", dans lequel les gens sont à la fois inscrits à Pôle Emploi et en activité partielle. Ce sont des travailleurs précaires, qui conservent le bénéfice de leur inscription parce qu'elle leur procure parfois des indemnités complémentaires du salaire partiel qu'ils reçoivent. Ce halo ne cesse d'augmenter. Il comprend aujourd'hui près de 2 millions de personnes inscrites à Pôle Emploi.

On n'a pas de mesure fiable du chômage

François Lenglet
Partager la citation

Ça veut dire qu'on n'a pas de mesure fiable du chômage. Qu'est-ce qu'un chômeur exactement ? En France, comme dans la plupart des pays, nous avons décidé par convention qu'un salarié qui travaille 3 heures dans le mois n'est plus chômeur, même s'il souhaite travailler plus. Ce n'est peut-être pas du chômage, mais c'est indubitablement du sous-emploi.

Cela dit, si le détail des chiffres prête à discussion, les statistiques de mai confirment, avec un nouveau record, que la tendance est toujours à la hausse. Une exception en Europe, avec 170.000 chômeurs de plus sur un an, alors que 22 pays sur 28 voient leur chômage diminuer.

RTL vous recommande
Lire la suite
Chômage Pôle emploi Emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7778868017
Chômage : malgré un bug statistique, la baisse n'est pas au rendez-vous
Chômage : malgré un bug statistique, la baisse n'est pas au rendez-vous
REPLAY / ÉDITO - À la suite d'un bug statistique, Pôle emploi a recensé 16.000 chômeurs de plus en mai, mais le vrai chiffre, toujours orienté à la hausse, se situe entre 7.000 et 10.000.
https://www.rtl.fr/actu/conso/chomage-malgre-un-bug-statistique-la-baisse-n-est-pas-au-rendez-vous-7778868017
2015-06-25 09:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/F_VUs4Kglp0TcEhKCUm3hA/330v220-2/online/image/2014/0423/7771375198_francois-lenglet.jpg