3 min de lecture Maison jardin cuisine détente

Chiner des cafetières en tôle peinte dans "Maison, Jardin, Cuisine, Brocante"

REPLAY - Dans cette édition de "Maison, Jardin, Cuisine, Brocante" du dimanche 17 avril , dénicher des vieilles cafetières et planter des pommes de terre Charlotte.

Maison Jardin Cuisine Brocante Maison Jardin Cuisine Brocante Laetitia Nallet & Sébastien Demorand & Églantine Éméyé & Thierry Denis
>
Chiner des cafetières en tôle peinte dans "Maison, Jardin, Cuisine, Brocante" 17 avril 2016 Crédit Image : Pinterest/passiondécors | Crédit Média : Laetitia Nallet,Sébastien Demorand,Églantine Éméyé,Thierry Denis | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Brocante : chiner des cafetières en tôle peintes

Ils font partie des objets qui se vendent le mieux en vides greniers et en brocantes, ils ont énormément servi, mais ils ont la peau dure et on ne s’en lasse pas. On en trouvait dans toutes les cuisines d’autrefois! Ils sont le plus souvent très colorés. Les premiers "articles de ménages" en tôle émaillés sont produits en série à partir de 1870  et jusque dans les années 50 environ. On en a fait de toutes les formes : rien que les cafetières par ex, sont ventrues, allongées, en une ou deux parties (le corps et le filtre).

Produites en grande série, les cafetières, casseroles, cocottes se trouvent facilement. Il faut vérifier qu’elles soient en bon état, et c’est mieux avec le couvercle. Pour un modèle des années 1920, comptez entre 50 et 150 euros. Pour un modèle XIXe avec un décor d’oiseau peint à la main, c’est plutôt 250 euros. Une cafetière complète avec son couvercle et son filtre est encore plus chère.

Il existe un musée exclusivement consacré aux cafetières en tôle émaillées !  À Château-du-Loir, Véronique Quellier-Guillois à ouvert l’année dernière son propre musée où des milliers de cafetières, tasses et soucoupes, pot à lait, brocs vous attendent, joliment présentées dans différentes ambiances. Ouvert du 15 mai au 15 septembre, les dimanches et jours fériés.

Cuisine : le restaurant Elmer à Paris

À deux pas de la place de la République, à Paris se trouve le restaurant Elmer.  Au milieu de tous les entrepôts de vêtements, une grande façade bleu canard, de larges baies vitrées, des chaises, des tables, tout ça gentiment chic et un peu déjà vu, mais après tout peu importe.  C’est une vraie cuisine qui est proposée par un jeune chef au CV en acier trempé, il s’appelle Simon Horwitz  et il a le chic pour vous sortir des assiettes à la fois sensées et racées, dans un esprit bistrot très chic. Tout est destiné à être partagé donc prenez 3/4 assiettes et picorez comme bon vous semble… Au déjeuner, le plat du jour est à 18 euros, le soir on atteint les 50 euros. Pensez à réserver à l'avance !

Elmer
30 rue de Nazareth
75003 

Jardin : planter des pommes de terre

À lire aussi
les papiers-peints déco tendance
Déco : Zuber, la Rolls du papier peint

Aujourd’hui les potagers sont petits, il faut donc des pommes de terre qui valent vraiment le coup. Et qui résistent aux maladies. Pour commencer, on peut choisir la Charlotte. Elle a du goût, sa chaire est ferme, elle se garde bien. Avec elle, on ne prend pas de risque, sauf s’il y a de violents écarts de température qui lui donnent de vilaines taches.

On peut la remplacer par la Celtiane qui est multi-usage, frites et purées comprises.  Les tubercules de Celtiane sont  bons, mais un peu trop gros pour faire de petites pommes de terre vapeur comme on les aime, avec juste du persil et une noix de beurre.

Linzer Delikatess est une petite pomme de terre autrichienne moderne, précoce et moelleuse. Elle résiste au mildiou. Ses tubercules sont beaux et  allongés. Sa chair est délicieuse, si on la récolte tôt, avant que les fanes soient desséchées. On retrouve avec elle le goût de noisette des vraies petites patates d’autrefois.
Si on la récolte plus tard, elle perd un peu de son parfum mais se garde alors très bien jusqu’au printemps. 

Maison : les découvertes de la Design Week de Milan

La Design Week de Milan présente des produits originaux
La Design Week de Milan présente des produits originaux Crédit : Sunbrella

Chez Idéa group, fabricant de salle de bains, on trouve la vasque en fénix NTM. C’est un matériau technologique à molécule presque vivante. Traduction : vous faites une rayure sur votre vasque, pas de panique , votre sèche-cheveux va vous sauver de la catastrophe ! Vous chauffez l’endroit de la rayure, et de l’intérieur, le matériau va se remettre en forme. La rayure va totalement disparaître. La vasque en fénix NTM existe vraiment.

Chez Boffi, ils utilisent un bois fossilisé pour leur plan de travail de cuisine ou salle de bain. C’est un bois qui a 5 ou 6 000 ans qu’on va récupérer dans des fleuves, souvent en Europe. Il est fragile, difficile à extraire de l’eau, ce qui en fait un bois précieux, un bois qui est ensuite retravaillé pour lui apporter une résistance.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maison jardin cuisine détente Cuisine Jardin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants