5 min de lecture Maison jardin cuisine détente

Château de Chantilly : flâner dans le parc pour contempler les plantes rares

REPLAY - Au programme, les journées des plantes à Chantilly du 13 au 15 octobre et la recette des cailles au chasselas.

Maison Jardin Cuisine Brocante Maison Jardin Cuisine Brocante Laetitia Nallet & Sébastien Demorand & Églantine Éméyé & Thierry Denis
>
Maison Jardin Cuisine Brocante du 08 octobre 2017 Crédit Image : Jean-Pierre Delagarde | Crédit Média : Laetitia Nallet,Sébastien Demorand,Églantine Éméyé,Thierry Denis | Durée : | Date : La page de l'émission

En ce dimanche d'octobre, tous à vos bibliothèques. Non pas pour lire au coin du feu, mais pour bricoler. Aucun risque de vous lancer dans la construction d'une étagère. C’est un petit bricolage du dimanche, tout tranquille, tout doux. Il s'agit de donner de la classe, du cachet et de l’originalité à vos étagères existantes.

Pour ce faire, il vous faut du carton, du papier peint, des chutes de papier peint très exactement, du masking-tape et des rouleaux de papier de toilette

Commencez par le carton et les chutes de papier peint. Découpez le carton en morceaux qui viendront s’adapter au fond des étagères. Facile à faire, ensuite vous collez dessus des chutes de papier peint différents comme pour un patchwork. Il est aussi possible de coller directement les papiers peint sur le fond des étagères, mais le faire sur un carton c’est mieux car quand vous en avez assez, vous enlevez vos motifs et vous retrouvez une bibliothèque basique.

Après, le masking-tape entre en scène. Bête comme chou à réaliser et effet bluffant. Sur les bords des étagères, venez coller du masking-tape coloré. Un rose fluo pour la chambre de votre fille ou du rouge chez votre garçon. Étagères punchy dans la seconde.

À lire aussi
les papiers-peints déco tendance
Déco : Zuber, la Rolls du papier peint

Arrive ensuite le papier toilettes et là, c’est un peu plus compliqué. Mettez les rouleaux de dans de l’eau chaude. Quand ils ont bien ramolli, enlevez le rouleau du milieu en carton. Touillez, remuez, ajoutez de la colle. Et pas n’importe quelle colle, celle pour papier peint. Il faut mixer. Non pas le mixeur pour la soupe (sinon vous pouvez lui dire adieu) mais plutôt un mélangeur qui se fixe sur la perceuse. En fait, c'est du papier mâché. Cela permet d'arrondir les étagères et de leur donner un look maçonné. Cette pâte un peu visqueuse est à utiliser comme un enduit. Il s'agit de recouvrir les bords des étagères pour adoucir les arêtes. Une fois que c'est bien sec, il faut donner un coup de peinture blanche et cela créé l’illusion d’une bibliothèque en plâtre intégrée au mur. À faire sur vos vielles étagères en bois pour leur donner une nouvelle fraîcheur.

Exemple d'étagères
Exemple d'étagères Crédit : Laetitia Nallet

Brocante : les Puces d'Oc à Toulouse

Prenons la direction de Toulouse. La ville rose a le bon goût d’être un lieu de chine qui mérite le détour et tout particulièrement aux Puces d’Oc. Il ne s’agit pas d’un marché dominical, mais d’un grand bâtiment où sont entreposés un nombre incroyable de meubles et objets. Il y en a partout, il faut parfois se glisser entre les meubles pour accéder à certains objets, et pourtant, le lieu est immense.

C’est de la brocante, avec toute sa variété et quelques objets parfaitement insolites qui s’y trouvent. Comme cet énorme meuble, qui tient un peu du lit à baldaquin et de la roulotte, planté au beau milieu de la brocante, agrémenté de coussins, comme s’il était destiné à y faire une pause. Mais avec de nombreux linges anciens disposés pour être vendus. Le brocanteur semble avoir le goût du grand, du géant même. Les meubles de comptoir, les bureaux, les enfilades, les commodes et les fauteuils y étaient plutôt du genre imposant. Mais on y trouve aussi de la vaisselle, les traditionnelles vitrines de petits objets en tout genre, et des meubles chinois.

D'ailleurs, les meubles chinois semblent être une passion du brocanteur. C’est sans doute moderne et fabriqué en série mais il a décidé qu’il n’était pas nécessaire de se justifier et indique simplement qu’il est la fois brocanteur et vendeur de meubles et objets chinois, tout simplement. À ce propos, on trouve des objets chinois étonnants comme ces énormes bassines en bois que l'on pourrait reconvertir en table basse une fois retournées. 

Bassines en bois
Bassines en bois Crédit : Églantine Éméyé

Notez que le site internet de ces Puces est très bien fait. Vous pouvez déjà y effectuer vos premières recherches. Même si rien ne vaut un véritable échange avec le brocanteur, il faut reconnaître à ce site de nombreuses qualités. Il est précis et varié.

Les Puces d'Oc : ouvert tous les jours, sauf le mercredi. 98, Rue des Fontaines, 31.300, Toulouse. (50 euros un grand miroir, 850 euros une ménagère argent style Louis XV avec 138 pièces, soit 6,15€ la pièce, 100 euros le téléphone Mickey).

Un téléphone Mickey (100€). Crédits : Églantine Éméyé | Date : 06/10/2017
5 >
Un téléphone Mickey (100€). Crédits : Églantine Éméyé | Date : 06/10/2017
Des meubles aux Puces d'Oc. Crédits : Églantine Éméyé | Date : 06/10/2017
Une ménagère argent style Louis XV (850€). Crédits : Églantine Éméyé | Date : 06/10/2017
Aux Puces d'Oc Crédits : Églantine Éméyé | Date : 06/10/2017
Des chaises aux Puces d'Oc. Crédits : Églantine Éméyé | Date : 06/10/2017
1/1

Cuisine : le chasselas est bel et bien là !

Alors que les vendanges tirent à leur fin, présentation avec ce que l'on peut considérer être le meilleur raisin du monde - et encore, n'oublions pas le muscat du Ventoux qui est aussi l’un des raisins les plus connus chez nous - ou disons de France : le chasselas

S'il a la peau claire, il faut plutôt dire mordorée pour le chasselas. Cette peau peut même paraître un peu fanée, pas vraiment moisie, mais marron clair, tâchée... Et c’est tout à fait normal : c’est du bronzage, tout simplement, c’est la trace que laissent les rayons de soleil sur la rosée du matin.

Alors Moissac(Tarn et Garonne) est une petite ville qui est classé Site remarquable du goût, un label qui valorise à la fois un produit et un patrimoine culturel, social et historique. Pour mémoire, dès 1971, le chasselas a obtenu son A.O.C., une première en France à l’époque pour un fruit.

Aujourd’hui, on produit 3.500 tonnes par an de ce raisin. Ce n'est vraiment pas grand-chose, mais c’est un produit qu’on trouve absolument partout. Et le grand plat classique avec ce raisin, c’est les cailles. N’oubliez pas quand même de faire attention à la cuisson car la chair peut se dessécher rapidement, c’est pour ça qu’on les cuit généralement avec une barde de lard ou de fines tranches de poitrine, pour apporter un peu de gras. 

Prenez donc deux cailles par personne. Poêlez-les quelques minutes dans une cocotte à feu vif avec des oignons nouveaux, de l’ail et du thym, puis vous déglacez avec un tout petit verre de vin blanc doux, comme un Jurançon par exemple. Couvrez et laissez cuire quinze minutes. 

Ajoutez ensuite les raisins, un trait de vinaigre de Xérès pour équilibrer l’ensemble. Ensuite coupez le feu et laissez les cailles reposer cinq minutes pour que les sucs se mélangent. Les raisins commencent tout juste se ramollir. Tout cela, naturellement, va se manger avec les doigts.

Jardin : les journées des plantes à Chantilly

Du vendredi 13 au dimanche 15 octobre, c’est le rendez-vous rituel des jardiniers : les journées des plantes de Chantilly. Cette année, cette méga exposition de plantes rares aura le charme troublant d’une ronde de sorcière. 

Rappelons que Chantilly, c’est ce château étourdissant dans l’Oise, au nord-est de paris, où l’on peut admirer la plus grande collection de tableau de France après le Louvre. Et l'exposition de plantes sera dans le parc, le long des grands bassins dessinés par Le Nôtre. La crème des pépiniéristes y sera avec leurs plantes les plus intrigantes. Les jardiniers passionnés ou simples amateurs y trouveront leur bonheur. 

Pour cette édition, sera à l'honneur la seule plante qui ne pousse que sous le gibet des pendus : la mandragore ou plante des sorcières.

Racine de mandragore.
Racine de mandragore. Crédit : Thierry Denis

Avec la mandragore, les sorcières faisaient une pâte, un onguent. Mi graisse de porc, mi racine de Mandragore. Or, dans cette racine, il y a la drogue la plus planante qui soit. 

Les nuits de pleine Lune, les sorcières enduisaient le manche de leurs balais avec cet onguent et le chevauchaient alors sans petite culotte. Tout est vrai, attesté par les manuscrits de la bibliothèque nationale. Les sorcières, oui, volaient sur leur balais avec la racine de Mandragore. Des mandragores que vous allez trouver à l’expo de Chantilly (Oise). 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maison jardin cuisine détente Cuisine Jardin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants