1 min de lecture Canicule

Canicule : un droit de retrait en cas d'une température supérieure à 35 degrés ?

RÉACTION - Jean-Jacques Candelier, député communiste, estime que le Code du travail reste flou en ce qui concerne la chaleur.

>
Canicule : un droit de retrait en cas d'une température supérieure à 35 degrés ? Crédit Image : MYCHELE DANIAU / AFP | Durée : | Date :
Maud de Carpentier et La rédaction numérique de RTL

Le député communiste Jean-Jacques Candelier veut introduire dans le Code du travail un droit de retrait des salariés, en cas de températures supérieures à 35 degrés sur le lieu de travail. L'amendement devrait être débattu à l'Assemblée nationale la semaine prochaine dans le cadre du projet de loi sur le dialogue social et l'emploi


"Aujourd'hui, nous vivons une canicule qui peut être supportable dans des bureaux avec un ou deux ventilateurs et encore. Dehors, sur les chantiers, c'est insupportable. Aujourd'hui, c'est vrai qu'un salarié peut exercer son droit de retrait s'il estime être en danger", note-t-il. 

Cependant, le député estime que "le Code du travail n'est pas très précis sur la chaleur. Il est proposé d'introduire le critère objectif. En cas de température constatée sur le lieu de travail supérieur à 35 degrés, je souhaite que les employeurs demandent à leurs employés de rester chez eux au frais".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Canicule Travail Salariés
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants