2 min de lecture Entreprises

C'est l'hécatombe parmi les grandes enseignes

ÉDITO - Ces grandes chaînes subissent les effets pervers de l'introduction des fonds d'investissement dans cette industrie.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
C'est l'hécatombe parmi les grandes enseignes Crédit Média : Christian Menanteau | Durée : | Date : La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : fermeture de 132 magasins La Halle aux chaussures, vente en cours de Kookaï et Chevignon, restructuration en perspective de l'ensemble de la chaîne C&A, fermeture de sept des dix-huit Marks&Spencer. Ce sombre tableau couronne les fermeture déjà des 240 magasins La Halle et de quelques autres noms familiers des consommateurs français.

Dans un environnement pas très porteur - la conjoncture est assez délicate -, les mauvaises gestions sont durement sanctionnées. Tous les dirigeants ne méritent pas leur poste. Certains ont oublié dans ces chaînes qu'il y avait un virage Internet à prendre. Certains sont passés à côté. D'autres ont raté le nouveau phénomène des collections attractives, celles qui font le succès de l'Espagnol Zara, du Suédois H&M ou du japonais Uniqlo. Ils sont restés sur des modèles plutôt vieillots à rotation très lente. Il y a a ceux, aussi, qui ont été incapables de proposer un rapport qualité/prix suffisamment attractif, à l'exemple de l'Irlandais Primark.

Voilà pour le volet consommation. Mais vous avez un autre volet tout aussi important, beaucoup plus discret : celui de la structure économique de ces grandes chaînes. Elles subissent en ce moment les effets pervers de l'introduction des fonds d'investissement dans cette industrie, avec des nouvelles techniques d'achat par endettement. Les gens qui ont acheté avec de gros endettements veulent se rembourser le plus rapidement possible, faire des profits. Pour cela, ils cèdent des magasins ou ils les restructurent à tour de bras.

À lire aussi
Xavier Bertrand, le 2 février 2018 entreprises
Reprise d'Ascoval : "Pas envie de raccrocher les gants", dit Xavier Bertrand sur RTL

Les gens qui ont acheté avec de gros endettements veulent se rembourser le plus rapidement possible

Christian Menanteau
Partager la citation

C'est un virus qui se répand. Une enseigne emblématique comme Monsieur Bricolage est touchée de plein fouet. Elle perd 11 millions d'euros. Elle va fermer 87 magasins (70 d'entre eux pourraient heureusement être repris par quelques-uns des 251 franchisés de la marque). L'avenir de ce groupe va être concentré sur le e-commerce et les services aux centres affiliés.

Cela va sans aucun doute se répandre jusqu'aux petites enseignes. Les poids-lourds s'implantent partout dans les villes moyennes et les petites villes. D'autres hécatombes se profilent, comme la bataille des produits qu'on va mettre sur le marché. Regardez pour un article qui remplit exactement la même fonction et le même usage. Maintenant, on devrait avoir à la base des produits anonymes, sans traçabilité précise, le tout-venant. Au milieu, on aura ces fameuses grandes enseignes mondialisées, avec des produits standardisés. Enfin, au sommet, les marques dites de luxe, identifiées à la qualité, à la tradition ou à un pays.

C'est le vêtement, c'est l'alimentaire, mais c'est aussi l'automobile. Regardez les Allemands avec la surcote, ou l’électroménager avec Dyson ou Samsung.

La note du jour

03/20 à Michel Sapin et à Ségolène Royal. Les deux ministres n'ont pas fait attention au cahier des charges  de l'emballage du lait. Dans cinq ans, attendez-vous à ce que vos bouteilles de lait ne soient plus recyclables. Les industriels ont trouvé un plastique beaucoup plus léger, mais qui n'est pas recyclable.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Entreprises Social
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785825417
C'est l'hécatombe parmi les grandes enseignes
C'est l'hécatombe parmi les grandes enseignes
ÉDITO - Ces grandes chaînes subissent les effets pervers de l'introduction des fonds d'investissement dans cette industrie.
https://www.rtl.fr/actu/conso/c-est-l-hecatombe-parmi-les-grandes-enseignes-7785825417
2016-11-17 08:35:30