2 min de lecture Europe

Brexit : la bourse de Dublin rejoint l'Europe, un choix "cohérent" pour le PDG d'Euronext

INVITÉ RTL - Stéphane Boujenah, PDG d'Euronext, revient sur la récente acquisition de la bourse irlandaise alors que les discussions sur la sortie du Royaume-Uni de l'UE continuent.

Economie - Le Mag de l'Éco Jean-Baptiste Giraud iTunes RSS
>
Brexit: la bourse de Dublin rejoint l'Europe, un choix "cohérent" pour le PDG d'Euronext Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

Euronext, qui fusionne plusieurs places boursières européennes, vient d'annoncer avoir acquis la bourse de Dublin. Jean-Baptiste Giraud, du site economiematin.fr, reçoit le PDG d'Euronext Stéphane Boujenah à l'antenne de RTL. Celui-ci revient sur cette récente acquisition: "(Euronext) c'était déjà Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne et désormais ce sera aussi Dublin. Parce qu'au moment où toute l'Europe s'organise pour se préparer au Brexit, les Irlandais ont fait le choix de s'enraciner dans la zone euro et de rejoindre le projet fédéral d'Euronext."

Stéphane Boujenah explique la "situation particulière" dans laquelle se trouve l'Irlande, qui avait le choix entre vendre sa bourse à des Européens ou des Américains: "Il y a eu une grande discussion au sein de l'écosystème irlandais pour savoir s'il valait mieux faire le choix de Wall Street ou le choix de l'Europe, et ils ont fait ce choix-là." Une décision qu'il juge "cohérente", à l'heure où l'Irlande cherche à trouver un accord avec le gouvernement britannique concernant ses frontières après le Brexit.

Quel avenir pour la bourse européenne ?

Alors que des grandes entreprises installées à Londres parlent d'aller s'installer en France ou ailleurs en Europe, peut-on penser que Paris pourrait ravir la place financière de la capitale britannique? Selon Stéphane Boujenah, les compétences se partageront entre plusieurs villes: "Il ne va pas y avoir un seul centre qui va remplacer Londres. Il y a simplement quatre villes au sein desquelles vont se redistribuer une grande partie des activités financières à Londres": Francfort, Paris, Amsterdam et Dublin. "Chaque ville a des caractéristiques très différentes."

Et d'énumérer les atouts de la capitale française: "La taille de la ville, la profondeur du gisement de capital humain, de talents, la qualité des institutions financières qui sont présentes, la concentration des groupes industriels qui sont présents et des groupes commerciaux qui sont présents, la qualité des infrastructures et la capacité à connecter cette ville avec le reste de la planète, une certaine efficacité de la régulation financière (…) et le fait que la ville est plus anglophone professionnellement qu'on ne l'imagine souvent."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Europe Bourse Finance
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants