2 min de lecture Brexit

Brexit : l'Europe sans la Grande-Bretagne sera plus faible économiquement

ÉDITO - Les Rencontres économiques d’Aix en Provence, auxquelles "RTL" est associée, démarrent ce vendredi 1er juillet. La sortie du Royaume-Uni de l'UE sera au menu.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Brexit : l'Europe sans la Grande-Bretagne sera plus faible économiquement Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

L’onde de choc du Brexit a été violente. Une semaine après la déflagration, des turbulences demeurent mais les esprits commencent à se ressaisir. L’ensemble des valeurs boursières retrouvent des niveaux plus en adéquation avec la réalité des terrains et la santé des entreprises. L’indice phare, le Dow Jones de New York frôle, de nouveaux les 18.000 points. C'est son niveau d’avant le Brexit. Preuve que le vent de panique qui soufflait sur Wall Street est passé. Tandis qu’à Londres, c’est avec flegme que l’on a déjà épongé les pertes de la semaine boursière. C’est quasiment la même chanson à Paris, où le rebond a été de 6,2% en trois jours, et à Francfort, où là aussi on est sorti du KO. Autre signe que la tension est tombée : le calme des marchés des devises où l’euro est tranquille face au dollar et neutre face au Sterling britannique.

L’Europe sans la Grande-Bretagne sera plus faible économiquement. Les Britanniques nous font souvent des misères, mais ils pèsent aussi le poids de la cinquième économie du monde. Avec eux, l’Union européenne c'était 16.220 milliards de dollars de richesse économique. À une encolure du niveau des États-Unis, et bien au-dessus de la Chine qui plafonne à 10.000 milliards. Sans eux, nous allons rétrograder autour de 13.300 milliards.

Le "made in Grande-Bretagne" a du souci à se faire

Au-delà de ces données quantitatives, nous allons aussi perdre l’apport d’une économie et d’une diplomatie qui excellent dans la mondialisation. Londres, par son pragmatisme, son esprit d’entreprise, ses prises de risque, son expertise financière et technologique, mais aussi sa démocratie exemplaire, est taillée pour la mondialisation. Sur le Vieux Continent, seuls les Pays-Bas possèdent quelques-unes de ces caractéristiques.

L'Europe est en train de découvrir que si elle se sentait engoncée dans le pardessus de l’Union, il avait la vertu d’être confortable et de tenir l’économie britannique au chaud. Si le Brexit est consommé dans deux ans, le "made in Grande-Bretagne", qui est exporté à 55% vers le Continent, aura des soucis. Pis encore : la City, qui va perdre son passeport européen, ne sera plus la plateforme financière de l’Union et va perdre sa place de leader mondial.

À lire aussi
Boris Johnson, le 28 juin 2019 Brexit
Brexit : Boris Johnson parle "d'énormes progrès" vers un accord

Enfin, il lui faudra trouver des talents en interne pour remplacer les 3,3 millions d’Européens qui ont transféré leurs expertises en Grande-Bretagne. C’est le dossier le plus problématique pour le futur gouvernement de sa Majesté.

La note du jour

14/20 à WOW Air de Skulli Mogensen. Sa  jeune compagnie aérienne low cost est la preuve qu'il n'y a pas qu'au foot que les Islandais sont entreprenants. Elle propose des paris New York à partir de 129 euros. Seul préalable : une escale à Reykjavik.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Brexit Royaume-Uni Union européenne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783923350
Brexit : l'Europe sans la Grande-Bretagne sera plus faible économiquement
Brexit : l'Europe sans la Grande-Bretagne sera plus faible économiquement
ÉDITO - Les Rencontres économiques d’Aix en Provence, auxquelles "RTL" est associée, démarrent ce vendredi 1er juillet. La sortie du Royaume-Uni de l'UE sera au menu.
https://www.rtl.fr/actu/conso/brexit-l-europe-sans-la-grande-bretagne-sera-plus-faible-economiquement-7783923350
2016-07-01 07:57:00