2 min de lecture Brexit

Brexit : ce qui attend le Royaume-Uni sur le plan économique

ÉCLAIRAGE - Entre chômage en hausse et croissance ralentie, les effets négatifs du Brexit de ce vendredi 24 juin pourraient se faire sentir pendant des années sur l'économie du Royaume-Uni.

Brexit : le monde de la finance appréhende le résultat du référendum
Brexit : le monde de la finance appréhende le résultat du référendum Crédit : NIKLAS HALLE'N / AFP
Anne-Laure Poisson
Anne-Laure Poisson
et AFP

C’est une ère d’incertitudes qui s’ouvre devant le Royaume-Uni avec la victoire du Brexit, ce vendredi 24 juin. Les pro-européens l’avaient répété, le Royaume-Uni va souffrir de sa sortie de l’Union européenne. Le Brexit n’est même pas encore officiel que les premières conséquences économiques sont déjà là. La livre sterling est en chute libre et a déjà perdu 11% face au dollar dans la nuit de jeudi à vendredi, son plus bas niveau depuis 1985. Mais la sortie de l’Union européenne de la cinquième puissance économique mondiale a un effet international. Les bourses de Hong Kong et Tokyo ont plongé de 5% et celles des autres places financières risquent d’en faire autant à leur ouverture, ce vendredi.

Cette sortie de l'Union européenne va provoquer le relèvement des barrières commerciales, avec 5,6 milliards de livres (7,2 milliards d'euros) par an de droits de douane supplémentaires. Ce qui va jouer sur l'attractivité du Royaume-Uni, "de nombreuses entreprises utilisent le Royaume-Uni comme porte d'entrée vers l'Europe et certaines d'entre elles ont prévenu qu'elles relocaliseraient leur siège européen en cas de Brexit", avertit Scott Corfe, directeur du Centre for Economics and Business Research. Conséquence directe, les investissements étrangers vont baisser au Royaume-Uni.

Un million d'emploi détruits

Le Brexit va aussi avoir des conséquences directes sur la City, le quartier d'affaires de Londres. Ne pouvant plus vendre sans entrave leurs services financiers depuis le Royaume-Uni vers les pays de l'UE, les banques vont délocaliser les emplois, une centaine de milliers d'emplois financiers pourraient être concernés d'après la société de lobbying TheCityUK.

L'économie anglaise de ces dernières années avait été dopée par la main d'oeuvre en provenance d'Europe de l'Est et du Sud qui va maintenant se tarir. Le BTP ne pourra plus compter autant sur l'afflux migratoire. L'aéronautique, avec l'entreprise européenne Airbus au centre des attentions, ou l'automobile en plein boom au Royaume-Uni pourraient souffrir pour leur part de nouvelles barrières douanières. Plus globalement c'est tout le "Made in Britain" qui pourrait être concerné avec notamment l'hypothèse d'un deuxième référendum sur l'indépendance écossaise. D'après une étude de la firme PWC, le Brexit pourrait détruire près d'un million d'emploi.

Vers une récession dès 2017 ?

À lire aussi
L'Union Jack et le drapeau de l'Union européenne devant Big Ben (illustration) Royaume-Uni
Brexit : faire sonner Big Ben le 31 janvier, la question divise les Britanniques

Le FMI envisage un scénario défavorable avec une récession dès l'an prochain et une montée du chômage à 6,5% d'ici deux ans pour le Royaume-Uni. L'Institut des études budgétaires prévoit un manque à gagner annuel compris entre 20 et 40 milliards de livres d'ici à 2020, en tenant compte de l'arrêt de la contribution britannique aux comptes de Bruxelles.

Le Brexit va maintenant entamer un cycle de négociations : conditions de sortie de l'UE, négociation de nouveaux accords avec elle et conclusions de traités commerciaux avec les pays extérieurs à l'UE liés à cette dernière par une entente. Le gouvernement britannique a déjà prévenu, elles pourraient durer une bonne dizaine d'années. Autant de temps d'incertitudes pour l'économie britannique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Brexit Économie Grande-Bretagne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants