2 min de lecture Bretagne

Bretagne : "On est à la limite du supportable", dit un éleveur de porcs

TÉMOIGNAGE - Le gouvernement a envoyé mercredi aux élus bretons son "pacte d'avenir" pour la région. Des aides qui paraissent aujourd'hui indispensables aux éleveurs, durement touchés par la hausse de leurs coûts de production.

Un élevage de porcs (photo d'illustration).
Un élevage de porcs (photo d'illustration). Crédit : Denis Charlet - AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et Nicolas Bauby

L'enveloppe est importante : deux milliards d'euros. Négocié à l’initiative du gouvernement, le pacte d'avenir pour la Bretagne sera signé dans une semaine par le Premier ministre. Il a été envoyé mercredi soir aux élus de la région. Un milliard d'euros sera dédié à l'agroalimentaire, secteur durement touché par la crise depuis quelques temps. De nombreux producteurs se retrouvent aujourd'hui dans une situation intenable.

Au Treal, dans le Morbihan, les porcs de Thierry sont en pleine forme, mais ils lui coûtent de plus en plus cher à nourrir. "Le problème c'est que le prix de l'alimentation, du blé, de l'orge, a augmenté de plus de 30%", déplore l'éleveur au micro de RTL. "Comment on fait derrière pour répercuter ça au consommateur ? (...) La distribution fait tout pour bloquer le système."

Ce n'est pas durable

Thierry, éleveur de porcs
Partager la citation

Comme ses collègues, le Morbihannais doit se serrer la ceinture pour dégager un revenu. "On est à la limite du supportable", confie-t-il. "Ce n'est pas durable. (...) On rogne sur tous les frais que l'on peut rogner, mais à un moment donné ce n'est plus possible. Il faut que les gens comprennent (...) qu'on ne peut pas toujours acheter au rabais."

Un pacte en guise de "perfusion"

À lire aussi
Plounéventer, dans le Finistère faits divers
Finistère : un homme tue son fils de trois ans puis tente de se suicider

Les conséquences sont dramatiques dans la région : de nombreuses porcheries bretonnes mettent la clé sous la porte. Pas sûr que le pacte d'avenir suffise à régler le problème, mais "c'est un début", concède Nadine Hourmant, représentante Force Ouvrière chez le volailler Doux.

"La Bretagne est confrontée à une situation économique et sociale [difficile] depuis quelques mois et quelques années", explique-t-elle. "Cette alarme avait quand même été tirée et personne n'a écouté jusqu'à présent."

La proposition du gouvernement "ne suffira pas", selon elle, "et c'est ça qui est un peu malheureux." "C'est la perfusion qu'on nous met, mais ça ne suffit pas." Pour Nadine Hourmant, seule une intervention de la France au niveau de l'Europe pourrait aujourd'hui sortir la Bretagne de la situation "d'injustice sociale" dans laquelle elle est plongée.

>
Bretagne : "On est à la limite du supportable", dit un éleveur de porcs Crédit Image : Nicolas Gouhier / RTL | Crédit Média : Nicolas Bauby | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bretagne Info Social
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7767605404
Bretagne : "On est à la limite du supportable", dit un éleveur de porcs
Bretagne : "On est à la limite du supportable", dit un éleveur de porcs
TÉMOIGNAGE - Le gouvernement a envoyé mercredi aux élus bretons son "pacte d'avenir" pour la région. Des aides qui paraissent aujourd'hui indispensables aux éleveurs, durement touchés par la hausse de leurs coûts de production.
https://www.rtl.fr/actu/conso/bretagne-on-est-a-la-limite-du-supportable-dit-un-eleveur-de-porcs-7767605404
2013-12-05 08:36:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7BkDPRwsufDxpNrOZ5nWrg/330v220-2/online/image/2013/1205/7767605541_un-elevage-de-porcs-photo-d-illustration.jpg