3 min de lecture CAC 40

Bourse : Paris décroche de 3,63% et termine sous les 4.000 points

Influencée par de mauvais indicateurs aux Etats-Unis et l'économie morose de l'Europe, la Bourse de Paris a chuté ce mercredi.

L'indice CAC 40 a perdu 148,53 points et termine à 3.939,72 points ce mercredi 15 octobre 2014 (illustration).
L'indice CAC 40 a perdu 148,53 points et termine à 3.939,72 points ce mercredi 15 octobre 2014 (illustration). Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La Bourse de Paris a dégringolé de 3,63% ce mercredi 15 octobre pour terminer sous les 4.000 points, tirée vers le bas par de mauvais indicateurs aux Etats-Unis qui viennent s'ajouter à un environnement économique morose en Europe.

L'indice CAC 40 a perdu 148,53 points à 3.939,72 points, au plus bas depuis la fin août 2013. La veille, l'indice parisien avait gagné 0,23%. Mais après avoir ouvert à l'équilibre, la Bourse de Paris n'a cessé de perdre du terrain tout au long d'une séance essentiellement animée par des indicateurs de mauvaise facture aux Etats-Unis.

En première ligne face aux craintes sur la croissance mondiale, les valeurs industrielles ont tiré le marché vers le bas, à l'image de Renault (-3,99%), et ArcelorMittal (-5,35%). De même, le secteur bancaire a souffert, avec BNP Paribas (-4,60%), Crédit Agricole (-5,45%) et Société Générale (-5,17%).

Des craintes venues des Etats-Unis

Le feu couvait depuis plusieurs jours mais l'incendie s'est déclenché à Wall Street, qui a subitement décroché dans l'après-midi, provoquant une débâcle en Europe.

A Wall Street, le Dow Jones s'est replié de plus de 2% peu après l'ouverture, avant de se reprendre un peu, rattrapé comme le reste des places financières européennes par les craintes sur la croissance mondiale.

Une fois la cloche sonnée, ce fut une mer de rouge.

Un analyste de CMC Markets
Partager la citation

"Les marchés américains étaient déjà attendus en baisse à l'ouverture avant même ce triple loupé sur les indicateurs américains, mais une fois la cloche sonnée, ce fut une mer de rouge", à mesure que les indices chutaient, a commenté un analyste de CMC Markets.

Trois indicateurs ont effectivement été publiés ce mercredi outre-Atlantique et tous les trois ont été mauvais : les ventes de détail ont marqué en septembre leur premier recul depuis janvier, l'activité industrielle a fortement ralenti dans la région de New York et les stocks des entreprises ont progressé.

Tout porte à croire que l'économie américaine s'inscrit sur une trajectoire de croissance modeste. Problème : l'économie américaine est le moteur de l'économie mondiale, dont la montée en régime permettait de compenser un peu les ratés en Europe.

Une Europe fragile

"Ce fut un carnage aujourd'hui sur les marchés européens, frappés par un torrent de déception concernant la santé économique de l'Europe, (...) et des divergences politiques au coeur de l'Europe", a expliqué l'analyste de CMC Markets UK.

Depuis le début du mois, les Bourses reculaient à mesure que grossissaient les doutes sur la zone euro, engluée entre stagnation et déflation. De mauvais indicateurs allemands sont venus alimenter la spirale négative, le roc allemand étant apparu fissuré.

Les marchés "attendent plus de la part de l'Europe" confrontée à "la baisse de la croissance, la baisse de l'inflation et le ralentissement récent de l'Allemagne", a commenté un analyste de IG France. 

Des mauvaise nouvelles en cascade

L'accumulation des mauvaises nouvelles depuis plusieurs jours a donné lieu à l'effondrement d'aujourd'hui.

un analyste de IG France
Partager la citation
À lire aussi
Le CAC 40 est l'indice phare de la Bourse de Paris Bourse
Les entreprises françaises sont les plus généreuses en dividendes en Europe

"Les mauvais chiffres sur l'Allemagne, la défiance par rapport à la zone euro, les avertissements du FMI", liste l'analyste de IG France, qui pointe du doigt une "accumulation des mauvaises nouvelles depuis plusieurs jours (qui) a donné lieu à l'effondrement d'aujourd'hui".

Dans la zone euro menacée de récession et de déflation, plusieurs pays-membres ont récemment été égratignés par les agences de notation. Ce à quoi s'est ajouté ce mercredi la publication de "chiffres américains très mauvais", explique un analyste de Saxo Banque. 

L'analyste de de CMC Markets UK, lui, ajoute à tous ces facteurs "des inquiétudes concernant un ralentissement en Asie, avec en plus Ebola et des divergences politiques au coeur de l'Europe".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
CAC 40 Bourse Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7774844117
Bourse : Paris décroche de 3,63% et termine sous les 4.000 points
Bourse : Paris décroche de 3,63% et termine sous les 4.000 points
Influencée par de mauvais indicateurs aux Etats-Unis et l'économie morose de l'Europe, la Bourse de Paris a chuté ce mercredi.
https://www.rtl.fr/actu/conso/bourse-paris-decroche-de-3-63-et-termine-sous-les-4-000-points-7774844117
2014-10-15 21:21:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/J37BgD6yWKLZJuZSQ1PUMg/330v220-2/online/image/2014/1015/7774844127_000-par6450330.jpg