1 min de lecture Bourse

Bourse de Paris : une chute de 5.35% à 17h30

La bourse de Paris est en baisse de 5.35% à 17h30, à la suite de la chute de celle de Shanghai lundi 14 août.

Un trader à Paris, le 16 août 2011 (illustration)
Un trader à Paris, le 16 août 2011 (illustration) Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Valentin Chatelier
et AFP

Les places financières s'affolent. En réaction à la chute des marchés asiatiques, la bourse de Paris a enregistré une baisse de 5.35% à 17h30 ce lundi 24 août. Un "lundi noir", expression rappelant la crise de 1929, qui a fait trembler les marchés mondiaux.

“C’est le bain de sang", a déploré à l’AFP Xavier de Villepion, un vendeur d’actions. Il craint un effet “boule de neige”. “La baisse appelle la baisse, c’est le phénomène ‘boule de neige’ que l’on connait dans les phases de mini-krach”, a-t-il fait remarquer.

La croissance chinoise ralentit, la confiance des investisseurs semble en berne et les bourses européennes en sont directement impactées. Celle de Francfort a plongé de 4,70% à la fermeture, tandis que la bourse de Londres a clôturé en baisse de 4.67%. Vers 15h, la bourse d'Athènes était en chute de plus de 11%.

Une baisse qui s'intensifie

Après une baisse de plus de 7% vers 15h pour la bourse de Paris, les chiffres ne semblent donc pas s'inverser. Vendredi déjà, elle avait perdu 3,19%. Et la théorie d'un accident de parcours en Chine ne semble pas privilégiée. Le souvenir de la crise financière asiatique de la fin des années 1990 revient donc sur les marchés. Un chiffre un indicateur, ou encore une mesure des banquiers pourrait renverser la tendance. Mais pour l'instant, les bourses continuent à dégringoler.

À lire aussi
Bourse de Paris le 9 mars 2020 États-Unis
États-Unis : quand le trading devient un problème de santé publique

Le marché du pétrole est fortement impacté par ces baisses. Alors que le prix du baril est maintenant inférieur à 40 dollars, les producteurs en Amérique latine, au Moyen-Orient ou encore en Afrique vont être touchées. De même pour les entreprises européennes qui exportent en Chine, particulièrement des produits de luxe, des automobiles ou encore des machines outils.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bourse Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants