3 min de lecture Vidéo

Automobile : la Chine, nouvel eldorado pour les équipementiers français

ÉDITO - Le marché de l'automobile chinois est en plein essor : une aubaine pour les équipementiers français. Un marché dynamique qui verra probablement naître les futures avancées technologiques et la voiture autonome.

François Lenglet Lenglet-Co Le service Économie
>
Automobile : la Chine, nouvel eldorado pour les équipementiers français Crédit Image : NICOLAS ASFOURI / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Martial You
Martial You et La rédaction numérique de RTL

La Chine est en train de devenir l'eldorado des équipementiers français. La grande force des marques françaises (Michelin, Valéo, Faurécia, Plastic Omnium...) par rapport à nos constructeurs, c'est qu'elles travaillent pour tout le monde. Y compris pour les Chinois.

Depuis quelques années, les constructeurs locaux qui ont souvent été absents du marché parce qu'ils fabriquaient des véhicules trop polluants ou pas assez sûrs sont en train de prendre des parts de marchés. Désormais, sur 10 voitures vendues en Chine, la moitié sont fabriquées par un constructeur chinois. Baojun était encore un groupe inconnu il y a 5 ans, mais aujourd'hui le constructeur chinois est dans le top 3 des fabricants de petits 4x4 de villes.

Tout cela arrive à un moment où la croissance du marché automobile ralentit un peu. On est sur une croissance de 3% (à peu près comme en Europe) mais sur un marché de 29 millions de véhicules neufs, c'est-à-dire 2 fois plus de ventes que sur tout le territoire européen.

À lire aussi
Frédérique Vidal était l'invitée de la matinale de RTL du 18 juin 2018 éducation nationale
Parcoursup : Frédérique Vidal veut laisser "le temps de choisir" aux candidats qui ont deux choix

Le marché des équipementiers est très concentré

Et il n'y a pas encore d'équipementier chinois. C'est compliqué de mettre en place toute la recherche et développement nécessaires car les technologies évoluent très vite. Ça coûte très cher et il faut avoir les structures, les ingénieurs et un carnet de brevets à venir important pour financer les recherches.

C'est pour ça que le marché des équipementiers est assez concentré autour de quelques grands acteurs mondiaux. Il y a quelques temps, le chinois ChemChina a racheté l'italien Pirelli dans les pneumatiques pour 7 milliards. Mais là encore, sur les pneumatiques, il faut investir des milliards en recherche et développement pour rester parmi les meilleurs acteurs mondiaux.

Et aujourd'hui, quand on parle des équipementiers, on ne parle plus de fabricants de pièces détachées qui sont fabriquées en Chine. On parle de nouvelles technologies qui vont équiper les voitures autonomes et les voitures électriques. On est sur du très très haut de gamme. Ce n'est pas un hasard si vous retrouvez tous ces équipementiers sur des salons comme le CES de Las Vegas, réservé aux geeks et aux génies de l'informatiques et du digital.

29 millions de voitures neuves par an

Avec un marché de 29 millions de voitures neuves par an, on peut penser aussi que la Chine va devenir le territoire où la voiture de demain va se développer. Tous les observateurs sont formels : c'est la Chine qui va faire décoller la voiture propre. Et sans doute aussi la voiture autonome.

Il y a en effet un enjeu environnemental énorme en Chine avec des pics de pollution que l'on a tous vu en image. C'est un problème de santé publique et les grands groupes internationaux commencent à avoir du mal à envoyer leurs cadres et leurs cerveaux en Chine à cause de ce problème. Le gouvernement chinois en a conscience et s'est fixé un objectif ambitieux : en finir avec les moteurs thermiques. Il n'y a pas eu de date butoir mais on sait que lorsque les autorités chinoises fixent un objectif, il est atteint.

Si la Chine met le cap sur l'électrique, cela représente aujourd'hui 2% de son marché. Mais 2% en Chine, c'est tout de même 600.000 voitures par an. Pour les équipementiers, et notamment les Français, on atteint un point économique rentable qui permet de pousser ces technologies pour ensuite inonder les autres marchés comme l'Europe ou les États-Unis.

Laboratoire du marché automobile mondial

Ensuite, on le voit avec des réseaux sociaux comme WeChat, avec Didi (le Uber local) ou avec le e-commerçant Alibaba, les Chinois sont technophiles et savent créer des produits souvent beaucoup plus ergonomiques que les occidentaux. Ça se retrouve dans les attentes en matière de voitures. Et ça, c'est très rentable pour nos équipementiers automobiles. Il y a 7 fois plus de technologie Valéo embarquée dans une voiture électrique que dans une voiture normale par exemple.

La Chine devient donc le laboratoire mondial du marché automobile. Surtout que les goûts de la classe moyenne chinoise correspondent parfaitement aux goûts des occidentaux en matière de voitures : des SUV pour la ville. General Motors et Ford ne s'y trompent pas et orientent toute leur production sur ces produits là. L'avenir de l'automobile s'écrit donc plus à Wuhan que dans la Californie d'Elon Musk.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Auto Chine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793164886
Automobile : la Chine, nouvel eldorado pour les équipementiers français
Automobile : la Chine, nouvel eldorado pour les équipementiers français
ÉDITO - Le marché de l'automobile chinois est en plein essor : une aubaine pour les équipementiers français. Un marché dynamique qui verra probablement naître les futures avancées technologiques et la voiture autonome.
https://www.rtl.fr/actu/conso/automobile-la-chine-nouvel-eldorado-pour-les-equipementiers-francais-7793164886
2018-04-26 12:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/NqlxXdTHtaq3Qfm92brPuw/330v220-2/online/image/2018/0426/7793168666_le-marche-de-l-automobile-chinois-est-en-plein-essor.jpg