1 min de lecture Sécurité routière

Automobile et sécurité : le système d’urgence embarqué bientôt obligatoire

D’ici un mois, le système d’urgence embarqué dans les voitures va permettre d’avertir les secours et va devenir obligatoire. Cela annonce la fin des fameuses bornes d’appel oranges le long des routes.

auto radio Auto-Radio Christophe Bourroux iTunes RSS
>
Automobile et sécurité : le système d'urgence embarqué bientôt obligatoire Crédit Image : Flickr/FicosaComunicacion | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux Journaliste RTL

Les bornes d’appel d’urgence, comme les cabines téléphoniques, sont appelées à être détrônées par les portables. Il y en avait encore 7.000 en 2011, aujourd’hui à peine 3.000 et beaucoup, faute d’entretien, tombent en panne. Pourtant, ces bornes conservent un super avantage : chaque appel est localisé car, sous l’effet de la panique, certains conducteurs ne peuvent même pas préciser le sens dans lequel ils roulent.

En l’absence d’une de ces bornes, qui étaient placées tous les 2 kilomètres sur les grands axes, la première solution pour signaler une panne ou un accident c’est le portable en passant par le 112 et via des applications comme SOS Autoroute. Seulement voilà : il faut accepter d’être géolocalisé et si votre portable n’a plus de batterie, vous êtes coincé. D’où l’idée de généraliser ce qu’on appelle l’eCall. C’est-à-dire le système d’urgence embarqué dans les véhicules et qui va devenir obligatoire.

Fin mars, tous les véhicules neufs en Europe auront l’obligation d’embarquer à bord ce système. Depuis 2003, certains constructeurs équipent déjà leurs voitures. Le but : équiper la moitié du parc auto européen d’ici à 2030. C’est une carte Sim et une balise GPS qui sont intégrées pour vous repérer. En cas d’accident, soit vous appuyez sur un gros bouton SOS soit le système se met en place automatiquement après un choc brutal qui déclenche l’airbag. Chaque appel aboutit au 112 et entre la réception de l’alerte et la mise en relation avec les pompiers, le Samu ou un dépanneur, le délai ne doit pas excéder 75 secondes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sécurité routière Auto Véhicule
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants