1 min de lecture Social

Assurance vie : 5 milliards d'euros, toujours non distribués, attendent leurs bénéficiaires

L'assurance vie en déshérence désigne les contrats dont le souscripteur est décédé, mais dont les bénéficiaires ne se sont pas encore fait connaître.

>
Assurance vie en déshérence : 5 milliards d'euros restent non déclarés Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Stéphane Carpentier | Durée : | Date :
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier

On dit souvent que l'assurance vie est le placement préféré des Français. "Pas en nombre de personnes - nous sommes toujours plus nombreux à avoir un Livret A -, mais en montants placés (plus de 1.600 milliards d'euros, soit sept fois plus que le Livret A)", précise Thomas Laurenceau, de 60 Millions de Consommateurs. C'est un placement plutôt tranquille, dès lors que l'on a plusieurs années devant soi, et avantageux en matière de succession. Sauf quand l'héritier fait des fautes.

"Parfois, l'assureur n'arrive pas à retrouver le bénéficiaire ou n'est même pas au courant que l'assuré est décédé", explique le journaliste. Ainsi dans le fichier des assureurs il y aurait 75.000 centenaires, alors que la France en compte près de 20.000 au total (l'un de ces assurés vient même de fêter ses 215 ans !). Ces contrats sans héritiers connus qui dorment dans le comptes des assureurs s'appellent les "contrats en déshérence".

Pas moins de quatre lois au cours des douze dernières années se sont attaquées au problème. Dernière en date : la loi Eckert de 2014. Elle oblige les assureurs à recenser régulièrement les contrats inactifs et, en cas de décès constaté, à en rechercher les bénéficiaires. Résultat : "150.000 héritiers nouveaux ont été retrouvés l'an dernier et ont pu se partager la bagatelle de 2 milliards d'euros", raconte Thomas Laurenceau. Mais 5 milliards restent non déclarés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Social Assurance vie Retraites
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants