2 min de lecture Bourse

Apple : les 3 points à retenir des résultats records du fabricant de l'iPhone

Trimestre après trimestre, les résultats financiers d'Apple mettent la barre de plus en plus haut.

Le logo d'Apple sur la façade d'une musée à San Francisco en 2012
Le logo d'Apple sur la façade d'une musée à San Francisco en 2012 Crédit : KIMIHIRO HOSHINO / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Des taux de croissance insolents, des bénéfices records, une trésorerie sans équivalent... Trimestre après trimestre, les résultats financiers d'Apple mettent la barre de plus en plus haut. Le groupe informatique américain a publié mardi 27 octobre ses résultats trimestriels. Une fois de plus, le fabricant de l'iPhone a battu ses propres records et dépassé les anticipations des analystes et des investisseurs des places boursières. Lors du dernier trimestre de son exercice fiscal clos le 26 septembre, les profits du géant américain dépassent les 11 milliards de dollars, ce qui représente une hausse de 31% par rapport à la même période de l'année précédente, pour un chiffre d'affaires de 51,5 milliards de dollars, soit un gain de 22%. 

Un profit annuel record dans l'histoire des entreprises

Sur un an, ces résultats ont permis au groupe californien de réaliser un chiffre d'affaires de 233,7 milliards de dollars, un envol de 28% et d'afficher un bénéfice net en hausse de 35% à 53,4 milliards de dollars, soit "la plus forte croissance absolue jamais enregistrée" par l'entreprise, s'est félicité son PDG Tim Cook. Il s'agit également du plus gros profit jamais réalisé par une société auparavant. Le record de bénéfice annuel était jusqu'à présent détenu par le pétrolier ExxonMobil qui avait dépassé les 50 milliards de dollars de profit en 2008.

La dépendance à l'iPhone plus forte que jamais

Ces résultats confirment le rôle de moteur de croissance de l'iPhone, qui représente près des deux tiers des ventes d'Apple. En 2008, cette part s'élevait à 18%. Le produit phare de la marque à la pomme a généré près de 63% du chiffre d'affaires de l'entreprise avec 48 millions d'unités écoulées au prix moyen de 670 dollars, contre 603 dollars l'an passé. Apple gagne des parts de marché. Un tiers des acheteurs d'iPhone étaient des clients du système d'exploitation de Google au troisième trimestre. Mais l'impact grandissant du téléphone sur les résultats du groupe inquiète les investisseurs, qui s'interrogent sur la capacité des derniers modèles 6s et 6s Plus à maintenir la cadence impulsée par leurs prédécesseurs. L'entreprise est d'ailleurs prudente pour la fin d'année puisqu'elle table sur un chiffre d'affaires compris entre 75,5 et 77,5 milliards de dollars, à peine mieux que l'année passée.

Une trésorerie sans équivalent

Fort de ces résultats historiques, Apple est désormais assis sur une trésorerie de 206 milliards de dollars, soit 3 milliards de plus qu'au trimestre précédent. Des moyens sans précédent - deux et trois fois supérieurs à ceux de Microsoft et Google - dans l'histoire des entreprises qui pourraient permettre, sur le papier, au géant américain de racheter Coca-Cola ou Walt Disney. Apple espère désormais confirmer sa percée en Chine, où ses ventes ont doublé en un an et représentent près d'un quart de son marché mondial. Le groupe informatique mise également sur la diversification. Apple ne dévoile toujours pas combien il vend d'Apple Watch, mais Apple Music revendique 6,5 millions d'abonnés payants. Et après les Etats-Unis et le Royaume-Uni, Apple Pay doit s'étendre l'an prochain à l'Espagne, à Singapour et à Hong-Kong.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bourse Apple Iphone
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants