3 min de lecture

Apple est "victime de son arrogance", explique François Lenglet

REPLAY / ÉDITO - Apple a connu une baisse historique de son chiffre d'affaire, selon un schéma déjà éprouvé.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
Apple est "victime de son arrogance" Crédit Image : AFP | Crédit Média : François Lenglet | Durée : | Date : La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet Journaliste RTL

Apple a publié mardi 26 avril de médiocres chiffres de ventes, qui rappellent quelque chose, en l'occurrence l'histoire maintes fois vue d'une entreprise très performante, adulée, et victime de son arrogance. C'est l'une des fables les plus classiques du capitalisme. Apple a en effet annoncé que son chiffre d'affaires était en baisse pour la première fois depuis treize ans, principalement à cause de la chute des ventes d'iPhone, qui pèsent pour les deux tiers du chiffre d'affaires et qui ont baissé de 16%. Mais les ventes d'iPad baissent également, -19%, comme celles des Mac, les ordinateurs, - 12%, et les ventes de téléchargements de musique d'iTunes. Sans oublier l'Apple Watch, la montre connectée et dernier produit commercialisé, dont Apple ne publie pas les chiffres de vente, ce qui n'est pas très bon signe.

La concurrence oblige Apple à faire du low-cost

N'exagérons pas quand même, tout ne va pas mal à Cupertino. Même en baisse, les ventes d'iPhone ont atteint 50 millions d'unités durant le premier trimestre, il n'y a pas beaucoup de produits dans le monde qui se vendent autant. Mais ce qui est problématique pour la firme à la pomme, c'est qu'elle a été contrainte de baisser ses prix sur tous les marchés. Elle a même sorti un iPhone low-cost, moins cher que les autres, avec à peu près les mêmes fonctionnalités, ce qui est une façon de reconnaître que le désir du consommateur n'est plus inconditionnel. Et ça, c'est nouveau pour Apple.
 
Tout cela est-il dû à la mort de Steve Jobs ? Pas forcément. C'est tout simplement le parcours habituel d'une entreprise qui ne s'est pas rendue compte qu'elle perdait de son pouvoir de séduction. Pendant dix ans, elle a su justement attiser le désir de consommation à un point tel qu'elle a fini par vendre ses produits extrêmement cher. 1000 euros pour certaines versions de l'iPhone. Tous les accessoires, les casques, les chargeurs, les housses, sont hors de prix, par rapport à ce qu'ils coûtent en fabrication

Comme Microsoft et IBM avant

En vendant toujours aussi cher, alors que le rythme des innovations ralentissait naturellement, elle a offert à la concurrence une opportunité pour développer des produits de qualité à tarif moindre, en particulier les Chinois, Huawei mais aussi oppo et vivo. Et elle s'est fait manger des parts de marchés, justement en Chine. Et tout ceci est une histoire habituelle. Celle de toutes les entreprises qui ont eu une réussite extraordinaire. Apple dans les années 2000, Microsoft dix ans avant, et IBM encore dix ans auparavant. Le succès rend arrogant, et fait faire des bêtises. C'est ainsi que Microsoft n'a pas cru à l'internet, tout au début, parce qu'il était aveuglé par son propre succès dans les logiciels. 

Et c'est pour cette raison qu'il n'a jamais existé de monopoles privés durables. Un jour ou l'autre, la concurrence finit par triompher. Ce serait donc une nouvelle phase dans la vie d'Apple, la maturité. Les investisseurs pour le moment prennent assez mal la nouvelle. Apple a été la star mondiale de la bourse, avec des cours stratosphériques. Il y a un an exactement, l'entreprise valait 700 milliards d'euros, 15 fois notre pétrolier Total. Et depuis, elle a perdu près de 200 milliards d'euros. Si les consommateurs ne rêvent plus avec les produits Apple, les actionnaires ne rêvent pas davantage avec son cours de bourse.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783019349
Apple est "victime de son arrogance", explique François Lenglet
Apple est "victime de son arrogance", explique François Lenglet
REPLAY / ÉDITO - Apple a connu une baisse historique de son chiffre d'affaire, selon un schéma déjà éprouvé.
https://www.rtl.fr/actu/conso/apple-est-victime-de-son-arrogance-explique-francois-lenglet-7783019349
2016-04-28 13:25:24
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4yRyQh5amZiLEDSMwraPXQ/330v220-2/online/image/2016/0428/7783027719_l-ipad-pro-9-7-pouces-presente-par-apple-lundi-21-mars-2016.jpg