2 min de lecture Alstom

Alstom "pas demandeur" d'une entrée de l'Etat à son capital

Le PDG d'Alstom, Patrick Kron, a affirmé qu'il n'était pas "demandeur de l'entrée de l'Etat au capital" mais que cette décision était "intelligente".

Le PDG d'Alstom, Patrick Kron, le 23 juin 2014 à l'Elysée
Le PDG d'Alstom, Patrick Kron, le 23 juin 2014 à l'Elysée Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Je n'étais pas demandeur de l'entrée de l'Etat au capital. L'Etat a souhaité entrer au capital d'Alstom, c'est sa décision", a déclaré Patrick Kron sur BFM Business.

"Il prend d'ailleurs une décision intelligente puisque Alstom, à mon avis, a un potentiel de valorisation important et je suis convaincu que ce sera un bon investissement", a ajouté le dirigean d'Alstom.

Je crois que les intérêts sont alignés

Patrick Kron
Partager la citation

"C'est un projet qui répond aux préoccupations de l'ensemble des parties prenantes, dont le gouvernement", a dit Patrick Kron.

Selon le PDG, la présence de l'Etat au capital d'Alstom ne gênera pas la gestion du groupe et des coentreprises, dans lesquelles GE assurera le "contrôle opérationnel".

À lire aussi
Les nouvelles rames du métro MP14 Métro
VIDÉO - Découvrez à quoi ressemblera le futur métro francilien

"Je crois que les intérêts sont alignés. Nous notre objectif, et ça doit être celui de l'Etat bien entendu, c'est de développer ces activités", a-t-il dit.

Cet actionnariat public peut même donner un coup de pouce à Alstom dans les transports, un secteur sur lequel le groupe va se recentrer, grâce à la commande publique, a-t-il reconnu.

Alstom Transport est une activité parfaitement viable

Patrick Kron
Partager la citation

Dans ce secteur, la position du groupe n'est "absolument pas" fragilisée par l'opération avec GE, dont il rachète l'activité de signalisation, a-t-il estimé. Le prétendant déchu Siemens avait proposé un renforcement plus important de ce pôle en lui apportant l'ensemble de son matériel roulant.

"Alstom Transport est une activité parfaitement viable, très bien orientée, sur un marché porteur", avec "plus de quatre ans de carnet de commandes", a insisté M. Kron.

Cette activité "aura un bilan renforcé, et donc les moyens d'une politique ambitieuse", grâce aux liquidités apportées par GE, qui seront aussi consacrées aux coentreprises, à la réduction de la dette et pour partie reversées aux actionnaires.

Patrick Kron sera-t-il toujours aux commandes d'Alstom pour mener le développement de cette branche Transport? Le PDG laisse planer le doute, réaffirmant qu'il restera en poste jusqu'à l'aboutissement de l'alliance avec GE, une procédure qui "prendra du temps", déclare-t-il dans une interview publiée ce mardi dans le quotidien l'Est Républicain.

"La perspective de mon départ n'est donc nullement à l'ordre du jour", insiste-t-il, après avoir indiqué au Journal du Dimanche qu'une fois cette opération terminée, il passerait "le relais" à "une nouvelle équipe".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alstom Économie Industrie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7772828935
Alstom "pas demandeur" d'une entrée de l'Etat à son capital
Alstom "pas demandeur" d'une entrée de l'Etat à son capital
Le PDG d'Alstom, Patrick Kron, a affirmé qu'il n'était pas "demandeur de l'entrée de l'Etat au capital" mais que cette décision était "intelligente".
https://www.rtl.fr/actu/conso/alstom-pas-demandeur-d-une-entree-de-l-etat-a-son-capital-7772828935
2014-06-24 13:30:47
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8ETTGwa0pYnXf467buFQkA/330v220-2/online/image/2014/0624/7772829338_000-par7914363.jpg