2 min de lecture Renault

VIDÉO - Alpine A110 : un retour qui tient toutes ses promesses

On l'attendait depuis longtemps : découvrez enfin l'Alpine A110, une voiture ultralégère au potentiel énorme.

Auto-Radio
Alpine A110, le retour gagnant
Crédit Média : RTLnet Crédit Image : Alpine
Voir la suite

Vingt-deux ans après la disparition de la marque Alpine, la mythique voiture sportive de Renault renaît. Les premiers essais viennent d'avoir lieu et c'est une belle réussite. Voilà des mois que tous les amateurs rongeaient leurs freins.

Enfin, il est possible de prendre le volant de cette Alpine A110, belle héritière de la Berlinette, qui a fait les belles heures de cette marque crée en 1955 par un concessionnaire de Dieppe, Jean Rédélé. Raflant au passage plusieurs titres en course, dont le championnat de monde des Rallyes, en 1973.

Esthétiquement, elle ressemble à son aînée la Berlinette, même ADN. Elles se ressemblent. L'Alpine c'est la Madeleine de Proust. On retrouve la silhouette trapue, le capot, les phares ronds, et la légendaire couleur bleue. L'A110 arbore fièrement le drapeau français puisqu'elle est fabriquée à Dieppe.

Et sur la route, car l'Alpine c'est d'abord ça, elle tient toutes ses promesses. Sa sonorité, c'est celle d'une sportive au puissant tout nouveau moteur turbo 1,8 litre de 252 chevaux, avec une accélération qui vous scotche sur votre siège, puisque le zéro à 100 est abattu en moins de 4,5 secondes.

Entre 55.000 et 60.000 euros

Si ce n'est pas si exceptionnel pour une sportive, son poids plume lui donne une agilité quasi unique sur le marché. À peine plus d'une tonne, soit entre le poids d'une Twingo et d'une Clio ! Résultat : une agilité hors pair. Elle colle au bitume, se conduit comme un jouet et avec son petit gabarit, c'est une deux places qui peut se faufiler dans la circulation. Elle ne laisse pas insensible les pouces se lèvent pour vous saluer.

Niveau confort, c'est là aussi une belle réussite. Sièges façon pilote de course, mais hyper confortable. Rare pour une sportive où l'on a souvent mal au dos, avec du cuir pleine fleur, des touches d'aluminium, un bouton au centre pour le démarrage. Seul bémol : le bouton de la clim et de la radio sont hérités d'autres Renault. Pas très chic !

Pour se l'offrir, il faut compter entre 55.000 et 60.000 euros. Il faut toutefois être patient, puisque le délai de livraison est d'au moins un an.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés