1 min de lecture Alimentation

Alimentation : la menace de hausse des prix de Leclerc est exagérée

Michel-Édouard Leclerc a brandi la menace d'une hausse des prix généralisée pour les consommateurs. RTL s'est procuré le document de travail qui a mis le feu aux poudres.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Alimentation : la menace de hausse des prix de Leclerc est exagérée Crédit Image : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP | Crédit Média : Virginie Garin | Durée : | Date : La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin et Loïc Farge

Comment mieux rémunérer les agriculteurs ? C'est le but de États généraux de l'alimentation, qui s'achèvent. Plusieurs pistes sont envisagées. Michel-Édouard Leclerc a brandi la menace d'une hausse des prix généralisée pour les consommateurs. Il noircit le tableau et fait peur aux consommateurs. Si on regarde le document finalisé vendredi 29 septembre, dire que les prix vont augmenter de 5 à 15%, y compris des lessives et du dentifrice, c'est exagéré. D'abord, il n'est écrit nul part que les lessives sont concernées. Il n'est pas non plus écrit qu'elle ne le sont pas. Mais le but des États généraux est d'aider les agriculteurs. On peut donc imaginer que les mesures qui seront prises ne concerneront que l'alimentation.

Ensuite s'il y a hausse des prix, cela ne touchera que les prix les plus bas. Des produits sur lesquels les distributeurs font aujourd'hui très peu de marges : entre 2 et 5.000 produits sur les 70.000 références qu'on trouve en grandes surfaces. Il y a effectivement les grandes marques (Coca Cola, Nutella...) qui risquent de prendre quelques centimes, mais aussi des prix agricoles (le yaourt, la viande, certains fruits et légumes) achetés à des prix dérisoires aux paysans.

L'idée serait de fixer un prix minimum en-dessous duquel les distributeurs n'auraient pas le droit de vendre, pour essayer d'enfin arrêter la guerre des prix toujours plus bas. C'est le modèle Leclerc. Un modèle qui est peut-être en train de montrer ses limites. Aujourd'hui une partie des consommateurs se disent prêts à payer un peu plus s'ils sont sûrs que l'argent va vraiment aux paysans et surtout que ça leur garantit des œufs sans Fipronil , de lasagnes sans cheval, une vraie qualité. La course au prix bas fait parfois faire aux producteurs n'importe quoi. C'est Emmanuel Macron qui arbitrera et annoncera des mesures le 11 octobre prochain.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Distribution Michel-Edouard Leclerc
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790343701
Alimentation : la menace de hausse des prix de Leclerc est exagérée
Alimentation : la menace de hausse des prix de Leclerc est exagérée
Michel-Édouard Leclerc a brandi la menace d'une hausse des prix généralisée pour les consommateurs. RTL s'est procuré le document de travail qui a mis le feu aux poudres.
https://www.rtl.fr/actu/conso/alimentation-la-menace-de-hausse-des-prix-de-leclerc-est-exageree-7790343701
2017-10-03 06:53:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Jxf5LhyLbCdD2ahxq96SIQ/330v220-2/online/image/2015/1218/7780918149_une-enseigne-d-un-hypermarche-e-leclerc-en-2013.jpg