1 min de lecture Morbihan

Abattoirs Gad : le tribunal valide l'offre de reprise d'Intermarché

Le tribunal de commerce de Rennes a validé l'offre de reprise par une filiale d'Intermarché.

Le site de l'abattoir Gad de Josselin (Morbihan), en octobre 2013.
Le site de l'abattoir Gad de Josselin (Morbihan), en octobre 2013. Crédit : AFP / FRED TANNEAU
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Plus des deux-tiers des emplois pourraient être sauvés. Le tribunal de commerce de Rennes a validé jeudi 16 octobre l'offre de reprise de l'abattoir de porcs Gad à Josselin (Morbihan), en liquidation judiciaire, par une filiale d'Intermarché, qui prévoit de reprendre 530 postes sur 755 au total.

La SVA Jean Rozé, filiale de production de viande d'Intermarché, s'est également engagée à proposer une centaine d'emplois sur d'autres sites du groupe aux salariés de l'abattoir qui seraient concernés par la restructuration.

Une centaine d'autres emplois pourraient être reclassés sur d'autres sites

Elle avait également indiqué qu'elle proposerait une centaine d'emplois sur d'autres sites du groupe aux salariés concernés par la restructuration de l'abattoir.

Dès vendredi, "il y aura une liste avec les personnes qui seraient reprises et celles qui seraient licenciables", a affirmé Patrick Piguel, représentant CFDT, après le rendu du délibéré. "Ca va être terrible mais c'est le choix de la direction", a-t-il ajouté.

La seule entreprise en capacité de reprendre l'activité

La SVA Jean Rozé était seule "en capacité de reprendre une activité comme la nôtre dans une filière délabrée et dans une situation difficile", a-t-il également dit. Confronté à des problèmes de trésorerie, Gad SAS, spécialisé dans l'abattage et la transformation de porcs, avait été placé le 11 septembre en liquidation judiciaire avec une poursuite d'activité de trois mois.

À lire aussi
Vue aérienne datée du 16 Mars 2007 du phare de Goulphar sur l'île de Belle-Île-en-Mer au large du Morbihan. Morbihan
Les infos de 12h30 - Coronavirus : 32 cas suspects dont 2 cas avérés à Belle-Île-en-Mer

Les deux autres sites de Gad SAS à Lampaul-Guimiliau (Finistère), qui emploient 71 personnes au total - l'unité "salé fumé" (58 postes) et l'unité "graisse animale" (13 postes) - n'étaient pas concernés par l'offre de reprise de la SVA Jean Rozé. Quelque 900 personnes avaient été licenciées il y a près d'un an dans cet abattoir finistérien.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Morbihan Intermarché Abattoir
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants