3 min de lecture Facebook

4 endroits où se réfugier pour faire une "digital detox"

INTERVIEW - Vous n'arrivez pas à vous détacher de votre smartphone ? Vous auriez donc bien besoin d'une "detox numérique". Voici quelques endroits dans lesquels vous pourrez déconnecter dans des conditions optimales.

Trop sollicités par les réseaux sociaux ? Offrez vous des moments de déconnexion
Trop sollicités par les réseaux sociaux ? Offrez vous des moments de déconnexion Crédit : iStock
martincadoret
Martin Cadoret

Passer une journée sans smartphone vous semble improbable, fermer la fenêtre Facebook de votre ordinateur est pour vous une hérésie. Couper les notifications de Twitter ou autres médias sur votre smartphone vous paraît vital pour garder un lien avec le monde civilisé. Ne cherchez plus : vous êtes accro au numérique et vous auriez bien besoin de déconnecter. Face à la sollicitation permanente des réseaux sociaux et autres smartphones, une nouvelle tendance fait actuellement son apparition : la "digital detox" ou "detox numérique". L'idée : faire l'apologie d'un mode de vie déconnecté.

"Si on se sent hyper mal de ne pas accéder à son smartphone pendant quelques heures, alors c'est que l'on a besoin d'instaurer des moments de déconnexion dans son quotidien, explique Alia Cardyncoach et auteure d'un Petit cahier d'exercices de digital detox. Utiliser souvent les réseaux sociaux, c'est répondre à des besoins. Par exemple, si j'ai besoin d'aller tout le temps sur Facebook, ça peut être un besoin social ou un besoin d'être distrait. Il faut justement se demander comment répondre à ces besoins par du réel et pas du virtuel".

Un hôtel ou un spa

Les professionnels du tourisme se sont emparés de cette tendance pour proposer des séjours spéciaux "digital detox ". Ainsi, le Château La Gravière, en Gironde, met en avant une formule 2 nuits à plus de 300 eurosLe spa de Vichy a mis au point un séjour spécial "digital detox" à partir de 326 euros par jour. Pionnier de ce mode de vacances déconnecté, le Camp Grounded aux États-Unis propose une sorte de colonie de vacances où les participants se voient retirer des mains leurs smartphones et autres gadgets électroniques. "Dans un hôtel classique, on peut aussi penser à laisser son téléphone dans le coffre-fort", conseille Alia Cardyn.

À lire aussi
Avec plus de 2,2 milliards d'utilisateurs, Facebook est le plus grand réseau social de la planète Connecté
Facebook a stocké des mots de passe non cryptés : que devez-vous faire ?

Ces séjours estampillés "digital detox" restent chers et tout le monde ne peut pas se le permettre. "Sans doute que ce type de lieu peut aider à déconnecter mais je suis favorable à quelque chose de plus démocratique, plus quotidien", tempère Alia Cardyn. Car la maison fait également partie des endroits où il est possible de faire un sevrage numérique.

À la maison

Déconnecter, c'est aussi quelque chose que l'on peut faire de chez soi. Il n'y a pas forcément besoin de radicalement tout débrancher. S'offrir des phases de déconnexion de quelques heures peut aussi permettre de s'affranchir de la tutelle de la technologie. "L'important, c'est de ritualiser ces moments. Par exemple, interdire le smartphone pendant les temps de repas ou les temps de loisirs comme quand on part faire du vélo", préconise Alia Cardyn.

Quelques bons réflexes sont également à adopter. "Il ne faut pas regarder son flux d'actualités à partir de 1h30 avant de se coucher car la lumière que génère l'écran a une influence sur notre production de mélatonine, la substance qui favorise le sommeil, explique la coach. À la place, préférez un bon livre. "Enlever les alertes et les notifications, c'est la première chose à faire pour se laisser guider par soi-même".

À la campagne, à la mer, à la montagne...

Partir en vacances ou en week-end loin de son quotidien peut aussi faire réfléchir sur la place que prennent mails et réseaux sociaux. "Il faut chercher des lieux qui nous reconnectent à la réalité, peut-être qui nous rappellent des souvenirs d'enfance", conseille Alia Cardyn.

Dans des festivals

Les manifestations musicales s'équipent de plus en plus en points de chargement de téléphone et en zones Wi-Fi. La marque de jus Innocent a pris cette tendance à contre-pied en lançant un festival de musique "digital detox". Pas d'internet sans fil, pas de 4G, pas de prises : les festivaliers sont invités à laisser leurs appareils chez eux. Le festival d'art environnemental d'Écosse prône la même démarche. Pour les organisateurs, il s'agit aussi d'un besoin écologique pour "recharger notre relation avec la terre".

Ces manifestations se déroulent outre-Manche. Combien de temps avant que les festivals français ne s'y mettent ? En tout cas, le réseau est souvent saturé dans les grosses manifestations, ce qui peut aussi faire office de digital detox forcée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Facebook Twitter Réseaux sociaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779914710
4 endroits où se réfugier pour faire une "digital detox"
4 endroits où se réfugier pour faire une "digital detox"
INTERVIEW - Vous n'arrivez pas à vous détacher de votre smartphone ? Vous auriez donc bien besoin d'une "detox numérique". Voici quelques endroits dans lesquels vous pourrez déconnecter dans des conditions optimales.
https://www.rtl.fr/actu/conso/4-endroits-ou-se-refugier-pour-faire-une-digital-detox-7779914710
2015-10-03 10:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/msBaLAnWQsB0oRZDZvAb_Q/330v220-2/online/image/2015/1002/7779932595_trop-sollicites-par-les-reseaux-sociaux-offrez-vous-des-moments-de-deconnexion.jpg