2 min de lecture Parc d'attractions

27 ans après sa création, le succès du Parc Astérix ne se dément pas

Le parc enregistre une croissance de 3% pour la saison 2016.

Bénédicte Tassart Éco Tassart Bénédicte Tassart
>
27 ans après sa création, le succès du Parc Astérix ne se dément pas Crédit Image : JOEL ROBINE / AFP | Crédit Média : Bénédicte Tassart | Durée : | Date : La page de l'émission
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
Journaliste RTL

On par dans un petit village d'irréductibles Gaulois, qui résiste encore et toujours à l'envahisseur. Le Parc Astérix : 63 hectares à 60 kilomètres au nord de Paris, au sein d'une zone de biodiversité. "Mon bureau donne sur la forêt", se réjouit Nicolas Kremer, le directeur général récemment nommé. Et il résiste bien le Parc Astérix, il vient de publier ses chiffres : une croissance de 3% pour la saison 2016, comme au Puy du Fou, comme au Futuroscope, et contrairement à Disney, le nombre de visiteurs et le chiffre d'affaires sont en hausse, 1.850.000 curieux pour cette année. Le Parc Astérix ferme ses portes pour l'hiver après les vacances de la Toussaint, mais avant, il s'apprête à organiser la semaine la plus fréquentée de l'année : celle d'Halloween avec son opération Peur sur le Parc.

Mais les visiteurs viennent surtout pour les 34 attractions du parc. Mûrement choisie, il faut 2 à 3 ans pour qu'une nouveauté s'installe.  Auparavant, les équipes d'Astérix se promènent dans les autres parcs du monde entier, ils choisissent puis font appel à des scénographes pour qu'un grand huit, par exemple, entre dans l'univers d'Astérix. "Aujourd'hui, on réfléchit aux manèges et aux spectacles d'après 2021", souligne Nicolas Kremer.

C'est un secteur très volatil. C'est une remise en cause permanente.

Nicolas Kremer, le directeur général du Parc Astérix
Partager la citation

Nicolas Kremer est le nouveau patron avec une grosse expérience du secteur puisqu'il a auparavant travaillé pendant 15 ans au Futuroscope. "C'est un secteur très volatil souligne, Nicolas Kremer. Ce n'est pas comme dans l'industrie. C'est une remise en cause permanente. Tous les jours, nous recevons près de 11.000 visiteurs et on ne sait jamais ce qui va se passer". 

L'ambition, est d'entrer dans le Top 10 des parcs européens. Aujourd'hui, le Parc Astérix est à la 14e position. 200 millions d'euros ont été investis sur 10 ans avec une nouvelle attraction pour le printemps et surtout à terme, le doublement du parc hôtelier. Mais des fois, il suffit d'un rien. Ce qui attire les visiteurs en ce moment, c'est un vrai petit chien, Idéfix, celui qui a tourné dans le dernier film en date Au service de sa Majesté et qui est présent tous les jours dans un spectacle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Parc d'attractions Astérix Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants