1 min de lecture Cirque

Cirques : l'utilisation d'animaux sauvages fait débat

REPORTAGE - Plusieurs pays européens interdisent l'utilisation d'animaux sauvages par les cirques. En France, des associations se battent pour faire adopter une telle loi.

Joy Gartner réalise un numéro lors du festival international du cirque de Monte-Carlo, le 21 janvier 2014
Joy Gartner réalise un numéro lors du festival international du cirque de Monte-Carlo, le 21 janvier 2014 Crédit : ERIC GAILLARD / POOL / AFP
Arnaud Grange et La rédaction numérique de RTL

L'Autriche, la Hongrie, le Danemark, la Suède, l'Allemagne et récemment la Belgique interdisent aux cirques qui ont des animaux sauvages d'exercer sur leur territoire. L'Espagne est en train d'y réfléchir.

De quoi réjouir certaines associations françaises, comme Dignité animale qui espère "un sursaut" en France.

Un éléphant qui fait le poirier, il peut y avoir des descentes d'organes

Eliane Susini, Dignité animale
Partager la citation

Sa militante Eliane Susini traque les cirques et prend des photos pour dénoncer les situations de maltraitance. "Là on avait constaté un tigre avec la queue coupée, raconte-t-elle. D'autres signes sur leur pelage montrent qu'ils ne sont pas en bonne santé."

À lire aussi
Des éléphants dans un cirque. cirque
Souffrance animale : deux associations interpellent les maires contre les cirques

Elle insiste sur les besoins physiologiques des animaux qui ne sont pas respectés. "Il y a beaucoup d'animaux qui aiment se reposer le jour et chasser la nuit. Là on les fait travailler à n'importe quelle heure, dans le bruit et la lumière", déplore-t-elle. Et d'insister sur la dangerosité des numéros : "Un éléphant qui fait le poirier, il peut y avoir des descentes d'organes."

Dès l'instant où on enlève les animaux, il n'y aura plus de cirques en France

Carlo Gougeon, directeur du Nouveau Cirque Triomphe
Partager la citation

Actuellement, seules quelques villes prennent régulièrement des arrêtés pour interdire ces cirques sur leur territoire. Mais ces derniers ont un sentiment d'acharnement. "Dès l'instant où on enlève les animaux, il n'y aura plus de cirques en France", réagit le directeur du Nouveau Cirque Triomphe, Carlo Gougeon, qui affirme "bichonner" les siens.

Pour voir ce qu'il en est, RTL s'est rendu à l'improviste dans les coulisses de ce cirque. Des lamas et chameaux étaient en liberté dans un grand enclos avec du foin et à boire. Mais des chevaux et un watussi (zébu) étaient eux attachés à un pied pendant des heures sans eau à proximité.

Quant aux lions, ils étaient forcément en cage. "Ils ont de la viande quand ils veulent, explique Carlo Gougeon. Ils sont quatre dans un camion de 13 mètres, plus une cage de détente pour au moins 4 heures par jour".

>
Cirques : l'utilisation d'animaux sauvages fait débat Crédit Média : Arnaud Grange | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cirque Animaux Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7769142992
Cirques : l'utilisation d'animaux sauvages fait débat
Cirques : l'utilisation d'animaux sauvages fait débat
REPORTAGE - Plusieurs pays européens interdisent l'utilisation d'animaux sauvages par les cirques. En France, des associations se battent pour faire adopter une telle loi.
https://www.rtl.fr/actu/cirques-l-utilisation-d-animaux-sauvages-fait-debat-7769142992
2014-01-25 10:37:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Tge6dAdl6Ngja2kNUoR1iw/330v220-2/online/image/2014/0125/7769143849_joy-gartner-realise-un-numero-lors-du-festival-international-du-cirque-de-monte-carlo-le-21-janvier-2014.jpg