1 min de lecture Emploi

Chômage : pourquoi l'Allemagne s'en sort mieux ?

Alors que les statistiques du Ministère du travail publiées mardi montrent que le chômage en France a approché en février son record de la mi 1997, les derniers chiffres allemands montrent qu'Outre Rhin, il a atteint son plus bas niveau depuis 1991. Comment expliquer cette divergence ? Ce modèle a t il des chances de durer ?

Le nombre de chômeurs en France n'est plus qu'à quelques milliers d'unités du record établi en janvier 1997.
Le nombre de chômeurs en France n'est plus qu'à quelques milliers d'unités du record établi en janvier 1997. Crédit : AFP / Denis Charlet

Alors qu'en France, le nombre de demandeurs d'emploi sans activité continue de grimper, atteignant presque le pic critique de 1997 (3,195 millions), en Allemagne, le marché du travail continue de rester solide (6,9% contre plus de 10% en France). En 2008, pourtant, le chômage se situait à un niveau comparable dans les deux pays. Comment l'expliquer ? Quelles sont les différences par rapport à la France ?

Le mythe de l'évolution démographique ?

Si l'Allemagne connait une croissance démographique plus faible que celle de la France, qui a pourtant connu en 2012 sa plus faible croissance depuis dix ans (+0.47% selon l'Insee), sa population active a augmenté. De 4% entre 2004 et 2012. Pour 4,7% de hausse en France sur la même période. La raison de cet écart si peu elevé ? Notamment parce qu'outre-Rhin, les Séniors travaillent plus longtemps, notamment en raison de l’allongement de la durée de cotisation pour les retraites.

L'Allemagne a une industrie puissante, la France se désindustrialise

La structure de production des deux pays joue également un rôle dans les asymétries au niveau du chômage. En Allemagne, l'industrie, qui représente 21% de l'économie, permet de gagner des parts de marchés et de beaucoup exporter alors que la France peine, avec seulement 12% de son économie représentée par une industrie en crise.

La croissance allemande (1,4% en moyenne contre 0,8% en France) est supérieure à celle de la France, elle ne l'ai pas plus qu'au début des années 2000. Ce qui fait la différence ? L'Allemagne utilise énormément le levier du chômage partiel depuis 2009, ce qui permet de contenir la hausse du nombre de demandeurs d'emploi. Pourtant, le chômage partiel n'explique pas tout puisqu'il est aujourd'hui le même qu'avant la crise économique.

Les réformes Hatz

Quels sont donc les éléments qui permettent à l'Allemagne d'avoir un marché du travail actif ? Les experts avancent deux variables :  la modération salariale et les réformes Hartz (ancien directeur du personnel de Volkswagen, où il négocia des accords sur la flexibilité des horaires). Les réformes Hartz, qui ont connu plusieurs étapes, ont notamment permis une simplification des procédures d'embauche, un meilleur suivi des chômeurs et un durcissement des indemnisations.

Depuis 2005, par exemple, l'Allemagne a diminué les indemnisation sur la durée en cas de perte d'emploi, ce qui a amené les salariés allemands "à privilégier le maintien de l'emploi au détriment des hausses de salaire" estime l'INSEE, qui parle d'une baisse structurelle du chômage et qui pointe du doigt les conséquences d'une telle politique, avec des inégalités de plus en plus marquées.

En Allemagne, les salaires ont baissé entre 2000 et 2006 (5 %) alors qu'il augmentait en France qu'ils augmentaient de 12 % en France. Oui, le modèle allemand est différent, avec une flexibilité accrue du marché du travail, la modération salariale donc, mais aussi des conditions très dures de retour vers l'emploi, qui obligent les chômeurs a très rapidement retrouvé du travail, même à des conditions peu avantageuses.

Montée en gamme et effort d'innovation dans l'industrie


La France a d'ailleurs souvent peu considéré les efforts allemands qui, selon beaucoup, consiste à fragiliser les salariés pour augmenter la compétitivité des fleurons de l'industrie teutonne. Une idée fausse puisque la bonne santé de l'industrie allemande ne vient pas uniquement d'un durcissement des conditions salariales, mais bien d'une politique plus ambitieuse, notamment sur ce qu'on appelle la montée en gamme et l'effort d'innovation.

Malgré tout, l'Allemagne a fait un choix que la France semble petit à petit en train de faire, comme l'exhorte par exemple un Jean-Louis Borloo et comme le montre les récents accords compétitivité-emploi entre les partenaires sociaux, qui devraient permettre de sauver des emplois, notamment chez Renault, PSA ou encore Michelin. Pour l'Allemagne, un travailleur pauvre est toujours mieux qu'un chômeur.

Un modèle allemand qui accentue les inégalités ?

Si l'emploi semble mieux se porter en Allemagne qu'en France, il convient pourtant de nuancer puisque les inégalités de revenus sont plus importantes qu'en France. Le taux de population vivant au-dessous du seuil de pauvreté est plus fort en Allemagne qu'en France (16 % contre 14 % en 2011,  pour 10 % contre 14 % en 2000). En Allemagne, surtout, on a beaucoup pensé à l'industrie, moins aux autres secteurs, où les salaires sont bien plus faibles et les inégalités bien plus fortes. Et le salaire minimum n'existe pas outre-Rhin, ce qui permet une flexibilité, mais aussi une précarité, plus importante.

Le constat est pourtant là : l'Allemagne préfère un retour à l'emploi avec des salaires plus faibles plutôt que le chômage. La preuve avec, chez les jeunes, notamment les moins qualifiés, seulement 12% de chômeurs pour les 20-24 ans, contre 25% en France.  Pour, ensuite, chercher à innover. Ce que la France a visiblement du mal à faire, surtout dans le secteur industriel.


Lire la suite
Emploi Info Social
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7759896056
Chômage : pourquoi l'Allemagne s'en sort mieux ?
Chômage : pourquoi l'Allemagne s'en sort mieux ?
Alors que les statistiques du Ministère du travail publiées mardi montrent que le chômage en France a approché en février son record de la mi 1997, les derniers chiffres allemands montrent qu'Outre Rhin, il a atteint son plus bas niveau depuis 1991. Comment expliquer cette divergence ? Ce modèle a t il des chances de durer ?
https://www.rtl.fr/actu/chomage-pourquoi-l-allemagne-s-en-sort-mieux-7759896056
2013-03-27 08:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/xK8J5bkrHeesRCZvSZjG1A/330v220-2/online/image/2012/0106/7741826686_une-agence-pole-emploi.jpg