2 min de lecture Chômage

Chômage : le record de 1997 pourrait être battu

Le record du nombre de demandeurs d'emploi sans activité, qui avait atteint 3,195 millions en janvier 1997, pourrait bien être battu jeudi avec la publication des chiffres de mars.

micro générique
La rédaction numérique de RTL

Fin février, après une série noire de 22 mois, Pôle emploi recensait 3,187 millions de demandeurs d'emploi n'ayant pas travaillé au cours du mois (catégorie A) en métropole, soit seulement 8.000 de moins que le record absolu.
  
Depuis l'élection de François Hollande en mai 2012, en moyenne, plus de 28.000 nouveaux chômeurs sans activité ont poussé chaque mois la porte de Pôle emploi. "Aujourd'hui plus que jamais le rassemblement du pays doit se faire sur ce qui est attendu par beaucoup de nos compatriotes : l'emploi, le redressement, la confiance", a déclaré le président de la République mercredi à l'Elysée.
  
Très pessimiste, le numéro un de la CFDT Laurent Berger a indiqué s'attendre à des chiffres "catastrophiques" pour le mois de mars, car "il n'y a aucune raison de penser qu'ils seront autres que catastrophiques". Mais au-delà du chiffre symbolique des "catégorie A" (sans aucune activité), Pôle emploi a déjà enregistré de nouveaux records depuis le printemps 2011: en février, en incluant ceux qui ont exercé une petite activité, ses listes recensaient près 5 millions de noms (Outre-mer compris), du jamais vu.
  
Parmi eux, deux millions de chômeurs de longue durée, un autre pic historique.

Dégradation

Face à cet afflux, un nouveau renfort de 2.000 CDI à Pôle emploi d'ici à septembre a été décidé par le gouvernement, comme en 2012.
  
En 1997, le chiffre des inscrits en catégorie A traduisait toutefois une situation encore plus dégradée, puisque la population en âge de travailler était moins nombreuse (25,6 millions, contre 28,3 millions en 2011, selon les plus récentes données de l'Insee).
  
Le taux de chômage, qui rapporte le nombre de chômeurs à la population active, tourne ainsi autour de 10,2%, alors que le record enregistré à deux reprises, en 1994 et 1997, est de 10,8% en métropole.

Perspectives pessimistes

Mais les perspectives sont très pessimistes : le Fonds monétaire international (FMI) table sur une poursuite de la flambée, pour atteindre 11,6% en 2014 (Dom compris).

Le contrat de génération, qui vise à favoriser l'embauche des jeunes et le maintien des seniors dans l'emploi, via des incitations financières, est lui opérationnel depuis début mars. Le gouvernement en espère 500.000 embauches de jeunes en CDI en cinq ans et autant de seniors maintenus dans l'emploi.
  
Quant à la loi sur la sécurisation de l'emploi, qui vise à fluidifier le marché du travail, elle devrait être adoptée définitivement le 14 mai.

>
Pourquoi des dizaines de milliers de contrats d'avenir ne trouvent-ils pas preneurs ? Crédit Média : Anaïs Bouissou | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Chômage Emploi Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants