1 min de lecture Déraillement du train Paris-Limoges

Brétigny : "Je voudrais oublier", témoigne une victime

RÉACTION - Les victimes du déraillement du train Paris-Limoges sont rassemblées ce samedi pour une réunion d'information. Parmi elles, Odette, qui aimerait "ne plus y penser".

L'accident de train de Brétigny-sur-Orge, le 12 juillet, a causé la mort de sept personnes
L'accident de train de Brétigny-sur-Orge, le 12 juillet, a causé la mort de sept personnes Crédit : AFP / KENZO TRIBOUILLARD
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Guillaume Chieze

"Cela m'a beaucoup perturbé", raconte à RTL Odette, l'une des victimes du déraillement de Brétigny-sur-Orge en marge de la réunion qui se tient samedi.

La rédaction vous recommande

Le 12 juillet dernier, cette retraitée se trouvait à bord du train Paris-Limoges. Si  elle ne présente pas de séquelle physique, elle est encore en état de choc psychologique. "Ça me réveille la nuit, explique-t-elle émue. Je revois le train... "

L'indemnisation au coeur de la réunion

"Maintenant, je voudrais oublier. Parce que je suis quand même âgée, et j'aimerais ne plus y penser". Interrogée sur ce qu'elle attend de cette réunion, elle réponds qu'elle souhaite "que l'on sache exactement ce qu'il s'est passé".

Pendant cette rencontre avec les victimes, le procureur d'Evry devrait faire un point sur l'enquête. Pour sa part, le président de la SNCF, Guillaume Pépy, répondra aux questions des personnes présentes dans la salle. L'assureur de la compagnie et le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, présenteront aux victimes une convention d'indemnisation, censée dédommager pécuniairement les victimes avant le procès.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Déraillement du train Paris-Limoges Faits divers SNCF
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants