1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Vacances d’été : que faire et ne pas faire en cas de piqûre de méduse ?
2 min de lecture

Vacances d’été : que faire et ne pas faire en cas de piqûre de méduse ?

Les méduses s'invitent chaque année à proximité des plages et blessent les baigneurs. Les piqûres sont rarement graves, mais quelques comportements sont importants à connaître.

Une méduse (illustration)
Une méduse (illustration)
Crédit : VALERY HACHE / AFP
Michel Cymes & Robinson Hollanders

Cauchemar de beaucoup de vacanciers, les méduses représentent un petit danger chaque année sur les plages et autour des bateaux. Ces animaux piquent à l'aide de leurs tentacules recouverts de nématocystes. Ce sont ces millions de nématocystes qui injectent du venin en provoquant de micro-piqûres à l'origine des sensations de douleurs et de démangeaisons.

Au moment du contact avec la méduse, une sensation de décharge électrique frappe la zone touchée. La douleur est instantanée et varie en fonction de la quantité de venin reçu, de la taille de la zone touchée ou encore de l'espèce de méduse en question. La douleur se transforme progressivement en brûlure et des marques rouges apparaissent, délimitant les tentacules entrées en contact.                                                                          

Quelques gestes à connaître

Lorsque vous ou quelqu'un à votre proximité se fait piquer, il est important de tout de suite sortir de l'eau pour limiter les risques. Retirez les restes de tentacules présents au niveau des lésions, à l'aide d'un objet ou de sable. Ne touchez surtout pas ces tentacules, elles peuvent encore contenir du venin.

Ensuite, Michel Cymes conseille de rincer à profusion la lésion avec de l'eau de mer et éviter l'eau douce qui peut accentuer les douleurs. Si vous pouvez, appliquez du vinaigre ou du citron dilué avec de l'eau sur la plaie, l'acidité aidera à retirer les derniers tentacules. Des crèmes spécialisées contre les brûlures sont ensuite indiquées, après avoir désinfecté la plaie. Si la situation ne s'améliore pas en 48h ou si des lésions sont importantes au niveau du visage, contactez un médecin.

À écouter aussi


Vous pouvez ensuite immerger la plaie dans de l'eau chaude, idéalement 45°C, pendant 30 minutes pour que le venin perde ses propriétés. Si la douleur persiste, prenez du paracétamol ou appliquez du bicarbonate de soude mélangé avec un peu d'eau de mer, conclut Michel Cymes, qui rappelle qu'uriner sur sa plaie est tout sauf une bonne idée. Cette idée reçue peut même aggraver votre situation en accentuant la douleur, la taille de la plaie ou tout simplement en infectant la blessure. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/