1 min de lecture Urgences

Strasbourg : moquée par le SAMU, elle décède quelques heures plus tard

RTL MIDI - Strasbourg : moquée par le SAMU, elle décède quelques heures plus tard ; La hausse des prix des carburants va-t-elle vous inciter à rouler différemment ?

Pascal Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud iTunes RSS
>
Les auditeurs ont la parole du 09 mai 2018 Crédit Image : PIERRE ANDRIEU / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
AFP et Christelle Rebière

La ministre de la Santé et les Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS) ont diligenté une enquête administrative pour "faire la lumière" sur la prise en charge par le Samu d'une femme de 22 ans, moquée au téléphone par deux opératrices des secours avant de décéder peu après. 

La ministre de la Santé Agnès Buzyn s'est déclarée "profondément indignée" et a dénoncé de "graves dysfonctionnements". 

Les faits remontent au 27 décembre. Souffrant de fortes douleurs au ventre, la jeune femme était seule quand elle avait composé le "15" pour appeler à l'aide. 

Elle avait obtenu pour unique réponse de l'opératrice des pompiers, qui prenant en charge son appel avec dédain, lui avait recommandé d'appeler SOS Médecins. 

Au bout de cinq heures, elle était parvenue à joindre les urgences médicales qui avaient in fine déclenché l'intervention du Samu. Emmenée à l'hôpital, elle était victime d'un infarctus puis transférée en réanimation avant de décéder à 17H30. 

La famille de la jeune femme, qui a écrit au procureur de la République de Strasbourg, a obtenu auprès des Hôpitaux l'enregistrement de son appel téléphonique au SAMU. 

Dans ce document sonore, on l'entend qui peine à s'exprimer et semble à bout de force. "J'ai mal au ventre", "J'ai mal partout", "Je vais mourir...", dit-elle en soupirant. 

"Vous allez mourir, certainement un jour comme tout le monde", lui répond l'opératrice des pompiers, qui la renvoie vers SOS Médecins, retardant le déclenchement des secours. 

Dans un communiqué daté du 3 mai, les hôpitaux universitaires de Strasbourg ont annoncé avoir diligenté une "enquête administrative destinée à faire toute la lumière sur les faits relatés dans l'article" du journal alsacien. 

La rédaction vous recommande

La hausse des prix des carburants va-t-elle vous inciter à rouler différemment ?

À lire aussi
Une ambulance passant devant le centre hospitalier de Lens Lens
Urgences : le SMUR de l'hôpital de Lens sera indisponible plusieurs jours cet été

La hausse des prix des carburants va-t-elle vous inciter à rouler différemment ? RTL vous invite à répondre à la question du jour. 

La hausse des prix des carburants va-t-elle vous inciter à rouler différemment ?
Nombre de votes : 4751 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Urgences Santé Agnès Buzyn
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793318517
Strasbourg : moquée par le SAMU, elle décède quelques heures plus tard
Strasbourg : moquée par le SAMU, elle décède quelques heures plus tard
RTL MIDI - Strasbourg : moquée par le SAMU, elle décède quelques heures plus tard ; La hausse des prix des carburants va-t-elle vous inciter à rouler différemment ?
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/strasbourg-moquee-par-le-samu-elle-decede-quelques-heures-plus-tard-7793318517
2018-05-09 10:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/rXI1VbbaJWY1lPVs4t503g/330v220-2/online/image/2018/0508/7793313609_le-samu-a-strasbourg-illustration.jpg