3 min de lecture Santé

Santé : l'offensive contre les virus s'accélère

Un vaccin contre le Sida apporte des résultats très encourageants tandis que la polio est en passe d'être éradiquée.

Amandine Begot La Revue de Presse La rédaction de RTL
>
Santé : l'offensive contre les virus s'accélère Crédit Image : MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
Marie Guerrier
Marie Guerrier Journaliste RTL

La Provence révèle les résultats des premiers tests d'un vaccin contre le Sida expérimenté à l'hôpital de La Conception de Marseille. Le protocole est mené depuis près de quatre ans sur 48 patients. Et aujourd'hui, le vaccin a permis de faire disparaître les cellules infectées du corps d'une dizaine de volontaires qui étaient porteurs du virus. Ces derniers n'en ont plus de trace depuis deux ans maintenant. "Un espoir fou" titre le journal, qui rappelle qu'il faudra encore attendre deux ans pour considérer que ces malades sont définitivement guéris.

C'est un autre virus qui s'affiche en une du Parisien, ce mardi 28 février. Selon le quotidien, l'éradication mondiale de la poliomyélite est toute proche. En effet, un seul et unique cas a été déclaré à travers le monde au début de l'année, alors que des centaines de milliers d'enfants étaient infectées chaque année dans les années 50. Le président Roosevelt et l'actrice Mia Farrow figurent parmi les malades les plus célèbres.
 
"La fin de la polio est à portée de main" se félicite l'Organisation mondiale de la santé. La polio serait ainsi le second virus à disparaître de la surface de la Terre, après la variole en 1979. Une preuve de l'intérêt de ne jamais renoncer à la vaccination. 40.000 personnes vivent en France avec des séquelles post polio. Parmi elles, le député socialiste Malek Boutih, infecté en buvant un biberon d'eau quand il était  bébé et qu'il vivait dans un bidonville de Nanterre. "La polio a surtout laminé les pauvres", lâche-t-il aujourd'hui, "se dire que nous sommes en passe de l'éradiquer est vraiment émouvant".

Le football, plus fort que la guerre

En Irak, le football c'est sacré. Et à chaque match, tous les voisins s'invitent et les voitures s'arrêtent. "Le football c'est tout ce qu'on a pour le moment, c'est vital ça nous nous donne de l'espoir", confie un joueur du Mossoul Football Club dans le magazine So Foot. Le sport a fait son retour depuis quelques jours dans les quartiers repris aux jihadistes. Les 13 joueurs du Mossoul Football Club se sont répartis en équipes de deux pour s'entraîner. En effet, la situation est encore trop chaotique pour organiser des matches entre les dix équipes amateurs de la ville.

À lire aussi
Jean-Marie Le Pen, l'ancien président et cofondateur du Front national. extrême droite
Jean-Marie Le Pen hospitalisé pour une "fièvre persistante", mais "pas en danger"

L'État islamique s'était servi du vestiaire pour entreposer des armes. Pendant l'occupation, il est arrivé que des combattants se joignent aux joueurs du Mossoul Football Club pour une partie. Quand ils arrivaient, les joueurs leur faisaient de la place, pas le choix, et les terroristes imposaient de nouvelles règles. Ces derniers arrêtaient la partie quand ils voulaient, interdisaient d'avoir des logos sur les maillots ou interdisaient l'arbitre d'utiliser son sifflet de peur que le bruit invoque les démons

Malgré le malaise pas question de faire exprès de perdre pour flatter l’ego des terroristes. "En tout, on leur a mis six raclées", raconte le gardien de but, qui rève maintenant d'aller jouer à Mossoul Ouest, que les forces irakiennes sont en train de reprendre. La ligne de front n'est qu'à quelques mètres du stade de Mossoul, où le sifflement des balles se mêlent régulièrement aux coups de sifflet que l'arbitre

Le renoncement politique

Dans un monde où Donald Trump a été élu et où les Britanniques sont en passe de sortir de l’Union européenne, le Front national aurait dû être un sujet obsédant pour les candidats. Or "il n’en est rien", se désole Le Monde. Fillon, Macron, Hamon et Mélenchon semblent avoir déjà admis comme inéluctable la présence du FN au second tour de la présidentielle. De semaine en semaine, le fatalisme et la résignation s’infusent doucement dans cette campagne, comme si les candidats se battaient surtout entre eux pour savoir dans quel sens aura lieu ce nouveau 21 avril.
 
Le journal l'Opinion épingle de son côté le grand n'importe quoi fiscal des candidats. Taxer les robots, créer 14 tranches d'impôts sur le revenu ou exonérer 80% des Français de la taxe d'habitation... Tous rivalisent d'ingéniosité,  mais LA mesure fiscale choc qui fait traditionnellement l'élection en France n'est pas encore née dans cette campagne. La réflexion de fond sur le rôle de l'impôt a encore été oubliée. Un autre renoncement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Vaccin Sida
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787456938
Santé : l'offensive contre les virus s'accélère
Santé : l'offensive contre les virus s'accélère
Un vaccin contre le Sida apporte des résultats très encourageants tandis que la polio est en passe d'être éradiquée.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/sante-l-offensive-contre-les-virus-s-accelere-7787456938
2017-02-28 10:29:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7gZV0bCT68FlEks069GziQ/330v220-2/online/image/2016/1222/7786398129_8-4-millions-doses-de-vaccins-ont-deja-ete-vendus-soit-2-de-plus-que-l-annee-derniere.jpg