3 min de lecture Santé

Résolution 2020 : comment se remettre au sport efficacement ?

Se mettre ou se remette au sport, c'est la première résolution pour bon nombre de Français en ce début d'année. Et pour que celle-ci soit différente de toutes celles que vous n'avez pas tenues, voici quelques conseils.

Isabelle Choquet La Revue de Presse Isabelle Choquet iTunes RSS
>
Résolution 2020 : comment se remettre au sport efficacement ? Crédit Image : AFP / Archives, Loïc Venance | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot édité par Marie Gingault

Chaque début d'année c'est la même chose, le sport est la résolution principale pour beaucoup de monde. Pour que cette mise ou remise au sport soit efficace, il est important de l'effectuer dans de bonnes conditions, comme nous l'explique Le Figaro ce lundi 13 janvier. 

Si vous êtes un homme de plus de 35 ans, il vous faut à tout prix passer par la case médecin avant d'enfiler votre tenue. Mesdames vous pouvez attendre vos 45 ans avant d'aller consulter. Mais pourquoi cette visite avant de chausser ses plus belles baskets ? Tout simplement parce qu'avec la reprise d'une activité sportive le risque d'accident cardio-vasculaire explose. 

5% des infarctus frappent les 35-65 ans et surviennent lors d'une séance de sport, notamment lors des joggings. Et une personne qui se remet au sport a cent fois plus de risque que le sportif qui fait quatre séances ou plus, par semaine. Alors, le petit footing sur un coup de tête, on oublie. 

Pour une remise en forme bien préparée, le club des cardiologues du sport recommande un bilan complet, avec notamment un électrocardiogramme et éventuellement une épreuve d'effort. Une fois que vous êtes jugé apte, il faut aussi veiller à bien faire les choses nous explique le docteur de Gasquet 

À lire aussi
Un moustique qui s'apprête à piquer (illustration). moustiques
Moustiques : pourquoi certains se font-ils plus piquer ?

"Ne pas bouger c'est mauvais pour la santé, mais mal bouger l'est tout autant
de façon générale" explique t-elle avant de poursuivre "avoir une position juste, c'est se placer de façon à ce qu"il y ait la plus grande distance entre chaque vertèbre et cela dans toute les directions. De hauts en bas mais aussi sur les cotés."

Les "Maisons Sport-Santé"

Dans Le Parisien Aujourd'hui en France, c'est une toute autre solution qui est proposée. Il s'agit des maisons sport-santé. Il y aura 138 établissements officiellement labellisés demain. Et selon le ministère des Sports, 500 verront le jour d'ici 2022. Dans ces salles, pas de coachs mais des médecins (ou personnel paramédical) car dans ce lieu, le sport est un traitement

On y soigne le diabète, l’obésité, l'hypertension et toute une série de maladies chroniques. Chaque nouveau membre se voit à son arrivée, examiné sur toute les coutures pour connaître sa composition corporelle et particulièrement sa masse graisseuse.

À l'étage, un cardiologue se charge de faire passer un long bilan d'effort au patient. À partir des résultats, les médecins sont capable de leur dire : "Voilà comment vous êtes, et voilà ce qu'on peut faire." Le programme dure quatre mois et coûte 700 euros, qui sont non-remboursés par la Sécurité sociale, bien que la plupart des patients soient envoyés par leur médecin. Des résultats prometteurs, qui ont déjà fait leurs preuves. 

Tous en selle

Sinon, une option moins coûteuse et dans l'air du temps. Le vélo, devenu un grand ami en ces temps de grèves. Il faut dire que depuis le début du mois de décembre la pratique a doublé à Paris et en banlieue. C'est ce que nous rapporte Le Monde ce matin, qui remarque que Paris n'est pas un cas à part évidemment. Partout dans les grandes villes la pratique du vélo progresse et les ventes explosent. 

+30% pour le vélo classique en 2019 par rapport à 2018 contre +25% pour le vélo à assistance électrique. Le vélo pliant lui, comptabilise tout de même une augmentation de 39%. Et si les chiffres sont en hausse, c'est parce que le vélo a des effets double sur la santé. On fait du sport, et on pollue moins.

Si le vélo est plus que populaire dans les grandes villes, la pratique est en baisse dans les régions rurales et périurbaine, au profit de la voiture. En cause, les distances plus longues et les infrastructures moins adaptées. Le coût de construction d'une piste cyclable est entre 150 et 800 000 euros le kilomètre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé La revue de presse Jogging
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants