2 min de lecture Éducation nationale

Rentrée 2017 : Michel Cymes évoque la grande aventure de l'entrée au CP

REPLAY - Pour la plupart des enfants, l'entrée en cours préparatoire peut être source d'anxiété. Le médecin nous livre ses conseils pour les rassurer.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes
>
Rentrée 2017 : Michel Cymes évoque la grande aventure de l'entrée au CP Crédit Image : AFP, Archives / Pascal George | Crédit Média : RTLNet | Date :
La page de l'émission
Michel Cymes
Michel Cymes et Loïc Farge

Sur les 12 millions d'écoliers, collégiens et lycéens qui vont retourner à l'école lundi 4 septembre, ceux qui débarquent en cours préparatoire sont parmi les plus vulnérables. Ils vont devoir apprendre à lire, à écrire et à compter. Il sont au courant de l'enjeu, cela leur met la pression avant même d'avoir franchi le pas de l'école. Mais le chamboulement ne s'arrête pas là.

À la maternelle, ils étaient grands. Là, ils redeviennent petits dans un monde où les autres peuvent avoir jusqu'à quatre ans de plus qu'eux. On sait qu'à cet âge-là ce genre d'écart à son importance. En outre, ils vont devoir s'habituer aux devoirs, aux évaluations, à jongler avec les cahiers des différentes matières. Il n'est pas donné à tous les enfants de 6 ans de savoir s'organiser. On peut vite perdre les pédales.

Il n'est pas donné à tous les enfants de 6 ans de savoir s'organiser

Michel Cymes
Partager la citation

Comment les rassurer ? Il faut d'abord leur présenter l'année scolaire qui s'annonce comme une opportunité. Il faut leur faire comprendre qu'ils vont pouvoir faire tout un tas de choses qui leur étaient interdites auparavant. Bientôt ils pourront envoyer des cartes postales à leurs grands-parents, lire des livres qui racontent des histoires avec des mots, aller à la boulangerie, payer et récupérer la monnaie du pain. Et si en plus de toutes ces affriolantes promesses vous marquez le coup en associant votre enfant à l'achat de certaines fournitures scolaires, cela devrait suffire à les rassurer.

À lire aussi
Des élèves rentrent de l'école (illustration) éducation nationale
Vacances scolaires : découvrez le calendrier de l'année 2018-2019

Reste que certains comportements doivent inciter les parents à s'interroger, parfois même à consulter. Si votre enfant se remet à faire pipi au lit, alors que sur ce plan les choses étaient réglées depuis un moment, cela peut vouloir dire quelque chose. S'il se met en colère pour un oui ou pour un non, et ce de façon inhabituelle, là encore c'est que cela bloque quelque part. Et s'il est systématiquement fatigué, et qu'il se plaint de ne pas dormir, cela doit aussi vous alerter et vous inciter à prendre rendez-vous chez le médecin traitant ou chez le pédiatre.

Cela tient parfois à peu de choses, comme un mot de travers. Ainsi, la comparaison peut bloquer un enfant. Faire systématiquement référence au parcours scolaire du grand frère ou de la grande sœur, c'est stupide. Cela handicape d'entrée un gamin qui a surtout besoin d'être lui-même, et non pas la copie conforme d'un fantasme d'adulte. Un message qui vaut aussi pour les enseignants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Rentrée scolaire Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789887179
Rentrée 2017 : Michel Cymes évoque la grande aventure de l'entrée au CP
Rentrée 2017 : Michel Cymes évoque la grande aventure de l'entrée au CP
REPLAY - Pour la plupart des enfants, l'entrée en cours préparatoire peut être source d'anxiété. Le médecin nous livre ses conseils pour les rassurer.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/rentree-2017-michel-cymes-evoque-la-grande-aventure-de-l-entree-au-cp-7789887179
2017-08-30 11:19:14
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wFB60CTL3XCUMQzh_Scgrg/330v220-2/online/image/2017/0830/7789889598_des-eleves-patientent-dans-la-cour-de-l-ecole-primaire-du-chateau-a-bourg-de-thizy-le-2-septembre-2003-lors-de-leur-rentree-en-cp.jpg