1 min de lecture Santé

Michel Cymes vous éclaire sur la lucite, l'allergie au soleil

REPLAY - Le médecin s'adresse aux personnes qui ne se réjouissent pas forcément du retour du soleil.

CYMES_245300 Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes vous éclaire sur la lucite, l'allergie au soleil Crédit Image : AFP / SPENCER PLATT | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Loïc Farge

Certains d'entre nous ont une relation un tantinet compliquée avec le soleil. Le tube de l'été, c'est "je t'aime moi non plus !". La chansonnette repasse tous les ans à la même époque. Le scénario classique est celui du premier jour de vacances : vous débarquez sur la plage, fier de votre nouveau maillot de bain, vous cherchez cette caresse du soleil dont vous avez rêvé toute l'année, vous la trouvez... Sauf qu'après son passage, ça picote, ça démange. Vous regardez votre peau et vous détectez des petits boutons.

Dans le meilleur des cas, l'affaire est localisée sur les bras, le dos de la main ou le décolleté. Dans le pire des cas, ce sont les épaules, la nuque et le visage qui sont aussi touchés. Conséquence : ça vous grattouille de partout, ça vous empêche parfois de dormir, et ça vous pénalise sur la pite de danse du Macumba. Car tout le monde croit que vous avez une méchante rubéole et se tient à l'écart.

Il y a lucite et lucite

Il s'agit en fait d'une lucite. Un mot qui vient du latin "lux", qui signifie "lumière". C'est la plus fréquente des photoallergies. La lucite bénigne épargne en général le visage et disparaît au bout de quelques jours, quand le bronzage commence à faire son oeuvre. En revanche, la lucite polymorphe est plus coriace : le bronzage ne la fait pas disparaître, et dès que vous vous remettez au soleil ça repart de plus belle. Il faut donc s'en occuper : la solution est le traitement préventif.

À lire aussi
Une personne obèse (illustration) Alimentation
Lutte contre l'obésité : 3 conseils pour éviter de grignoter

Il y a deux sortes de traitement. D'abord les médicaments, mais il faut que les traitements débutent deux semaines avant l'exposition au soleil. Ensuite, vous pouvez suivre une puvathérapie : on vous désensibilise aux ultraviolets en vous exposant à des doses progressivement croissantes (cela donne en général de bons résultats).

En marge de ces possibilités, il y a quand même une protection dont il ne faut pas faire l'économie : l'écran total contre les UVA, qui jouent un rôle dans l'apparition des lucites. La recherche l'a démontré depuis longtemps.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Allergie Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788978206
Michel Cymes vous éclaire sur la lucite, l'allergie au soleil
Michel Cymes vous éclaire sur la lucite, l'allergie au soleil
REPLAY - Le médecin s'adresse aux personnes qui ne se réjouissent pas forcément du retour du soleil.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/michel-cymes-vous-eclaire-sur-la-lucite-l-allergie-au-soleil-7788978206
2017-06-15 11:39:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/xnD0I4O_-x1bFHNJWkDtlw/330v220-2/online/image/2017/0615/7788979682_deux-femmes-bronzant-sur-une-plage-illustration.jpg