1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes : "Votre temps de sommeil doit être un multiple de 90 minutes"
2 min de lecture

Michel Cymes : "Votre temps de sommeil doit être un multiple de 90 minutes"

ÉDITO - Le médecin nous livre quelques fondamentaux pour lutter contre le manque de sommeil.

Michel Cymes : "Votre temps de sommeil doit être un multiple de 90 minutes"
02:39
Michel Cymes : "Votre temps de sommeil doit être un multiple de 90 minutes"
02:42
Michel Cymes & Loïc Farge

Le manque de sommeil devient une affaire nationale. En un demi-siècle, les Français ont perdu 90 minutes de sommeil par tranche de 24 heures. L'Institut national du sommeil et de la vigilance s'en alarme à juste titre, car le déficit de sommeil à un coût. Un peu comme si le corps se vengeait et vous présentait la facture. Dormir ne sert pas seulement à se reposer : cela permet à l’organisme de remettre tout un tas de compteurs à zéro.

Pendant que l'on dort, le corps ne chôme pas. Dormir permet de se réparer physiquement. Mais un bon dodo est aussi excellent pour le mental. Pendant la nuit, les tissus se réparent, les cellules se régénèrent, notre mémoire consolide tout ses acquis. Le corps élimine certaines toxines et se débarrasse autant que faire se peut de tout le stress accumulé pendant la journée. Si vous lui laissez peu de temps, l'organisme ne pourra pas faire tout ce boulot.

C'est l'occasion de rappeler quelques fondamentaux. Une nuit de sommeil est composée de cycles de sommeil. Chacun dure en moyenne 90 minutes. À l'intérieur de chacun de ces cycles, le sommeil passe par quatre stades consécutifs. Le premier ne dure que quelques minutes : on somnole, on se sent partir. Ensuite vient le sommeil confirmé, mais qui n'est pas profond : il suffit que quelqu'un allume la lumière et vous voilà réveillé. Troisième stade : le sommeil profond. Enfin vient le sommeil paradoxal (c'est à ce moment-là qu'on rêve).

En respectant les horaires, vous respecterez votre organisme, et il vous en saura gré

Michel Cymes

L'idée c'est de ne pas rater le train du sommeil lorsque vous le sentez arriver et d'éviter d'être sorti du lit par un réveil qui vous cueillerait pendant le sommeil profond. Là vous êtes sûr d'avoir la tête à l'envers. C'est pourquoi vous devez envisager de dormir pendant une durée qui soit un multiple de 90 minutes.

À lire aussi

Un conseil : mettez-vous au lit un quart d'heure avant votre heure de coucher habituel et voyez si vous avez vraiment besoin d'un réveil pour vous lever. Si ce dernier est toujours aussi indispensable, couchez-vous un quart d'heure encore plus tôt le lendemain, et ainsi de suite jusqu'à ce que vous connaissiez vos besoins réels en matière de sommeil (inutile de remonter jusqu'à 19 heures !). Essayez ensuite d'être discipliné : en respectant les horaires, vous respecterez votre organisme, et il vous en saura gré.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/