1 min de lecture Santé

Michel Cymes : "Un soutien-gorge adapté au sport est indispensable"

REPLAY - ÉDITO - Une fois que la poitrine n'est plus soutenue comme elle devrait l'être par les ligaments, rien ne peut lui faire retrouver sa tenue initiale.

CYMES_245300 Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes : "Un soutien-gorge adapté au sport est indispensable" Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Loïc Farge

Si vous avez l'oeil acéré et un tantinet baladeur, vous pourrez observer qu'on croise tous les jours des joggeuses qui ne portent pas de soutien-gorge adapté à la pratique sportive. Le yo-yo n'étant pas encore discipline olympique, il vous est conseillé, mesdames, un soutien-gorge qui limite les mouvements de la poitrine. La raison en est extrêmement simple. Votre poitrine est essentiellement composée de glandes et de tissus graisseux. Le tout est maintenu par des ligaments particulièrement fins.

Quand vous faites du sport - notamment quand vous courez -, une tension s'exerce sur ces ligaments qui peuvent même se déchirer. À long terme, c'est la dégringolade assurée. Et quand le mal est fait, c'est trop tard. Une fois que la poitrine n'est plus soutenue comme elle devrait l'être par ces fameux ligaments, rien ne peut lui faire retrouver sa tenue initiale.

Il faut opter pour un soutien-gorge très rigide et sans armature. L'idéal est d'en avoir plusieurs à disposition : si vous portez trop souvent le même, il y a un risque de ramollissement du soutien-gorge. Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin dans les boutiques spécialisées. Un soutien-gorge adapté au sport permet de réduire de 75% les mouvements de la poitrine, contre 40% pour un sous-vêtement classique.

Un bonnet A bouge aussi

À lire aussi
La cigarette est toujours à l'origine d'un décès sur huit en France santé
Journée sans tabac : patchs, thérapies, applis... Les conseils pour arrêter de fumer

Toutes les femmes sont concernées, qu'elles fassent du 90 C ou du 75 A. L'idée selon laquelle une petite poitrine ne devrait pas être protégée a été démontée par une équipe de chercheurs particulièrement doués pour allier travail et plaisir. Ils ont, en effet, pratiqué des tests sur les petites poitrines. Conclusion : un bonnet A bouge aussi. L'amplitude du mouvement peut atteindre 4 centimètres par rapport à la position de repos. On est loin des 14 centimètres observés dans certains cas, mais il faut tout de même en tenir compte.

Dernière recommandation sportive : n'hésitez pas à rembourrer votre soutien-gorge et, pour éviter les irritations, à graisser les tétons. À force de frotter contre le tissu, cela fait mal.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Femmes Seins
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785587286
Michel Cymes : "Un soutien-gorge adapté au sport est indispensable"
Michel Cymes : "Un soutien-gorge adapté au sport est indispensable"
REPLAY - ÉDITO - Une fois que la poitrine n'est plus soutenue comme elle devrait l'être par les ligaments, rien ne peut lui faire retrouver sa tenue initiale.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/michel-cymes-un-soutien-gorge-adapte-au-sport-est-indispensable-7785587286
2016-11-04 13:07:49