1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes rappelle les 5 gestes de premiers secours à connaître absolument
3 min de lecture

Michel Cymes rappelle les 5 gestes de premiers secours à connaître absolument

Face à l'urgence, ce sont les premières minutes qui comptent. Michel Cymes rappelle les gestes de base à connaître pour sauver des vies dans bien des situations.

Premiers secours : quels gestes peuvent sauver une vie ?
Premiers secours : quels gestes peuvent sauver une vie ?
Michel Cymes

Samedi dernier avait lieu la journée mondiale des premiers secours. Et ces premiers gestes peuvent s’avérer utile dans bien des situations. À la maison, dans la rue, sur la route, ou face à un événement exceptionnel, comme l’ont été les attentats en 2015… Ce sont des gestes simples qui peuvent sauver des vies. Et on sait combien les premières minutes comptent, dans les cas d’urgence, en attendant l’arrivée des secouristes professionnels.  
 
Ce matin, avec Emma, on va donc vous rappeler les gestes de base. La première chose, c’est connaître la marche à suivre pour être efficace : sécuriser le lieu et les personnes impliquées, par exemple, si ça se passe sur la route… Ou à la maison, si un outil dangereux est branché. Evaluer l’état de la victime (si elle est inconsciente ou capable de répondre à quelques questions sur ce qui s’est passé, notamment). Et puis ensuite, on appelle les secours

Les numéros d’urgence des pompiers et du Samu, vous les connaissez ? 18 pour les pompiers. 15 pour le SAMU et 112 pour le numéro d’urgence européen. Ça, il n’y a pas d’âge pour les connaître : des tout petits, de 4/5 ans ont pu sauver leurs parents en appelant comme ça. Donc apprenez-leur ! Collez une étiquette sur le frigo !

Une fois qu’on a sécurisé la zone et prévenu les secours, on reste calme et on procède aux premiers gestes… On va en voir quatre, liés à quatre situations d’urgence différentes. L’étouffement, d’abord.

1 - Si une personne s'étouffe

Ca se passe souvent à table. La personne ne peut plus du tout respirer (ni tousser, ni parler) et généralement, elle porte les mains à son cou. Là, on va commencer par lui donner cinq grandes tapes dans le dos, entre les omoplates. Si ça va mieux, on s’arrête là. Sinon on poursuit avec cinq compressions abdominales.

À lire aussi

C’est ce qu’on appelle la manœuvre de Heimlich. Vous vous mettez derrière la victime, vos bras passent sous les siens et avec votre poing serré, situé à mi-chemin entre le nombril et le sternum, vous appuyez fort, vous enfoncez votre poing avec l’aide de l’autre main, cinq fois de suite. 

Si ça ne suffit pas à expulser le corps étranger, on recommence avec les tapes, et si la victime perd conscience, on appelle les secours, bien sûr.

2 - Si une personne saigne abondamment

 Face à un saignement important, maintenant. Là, il s’agit de comprimer la plaie pour arrêter l’hémorragie. Donc on allonge la victime, et on prend ce qu’on a sous la main : un torchon, un collant, les manches d’un sweet… Ou ses mains, même si l’idéal est d’éviter le contact avec le sang. Mais voilà : on fait pression sur la plaie pour arrêter le saignement et on appelle les secours.

3 - Si une personne tombe dans les pommes

Troisième situation : prendre en charge une victime inconsciente, mais qui respire encore. On la reconnait au fait qu’elle ne réagit pas, mais on voit sa poitrine se soulever et on sent son souffle.

On l’allonge sur le dos pour libérer ses voies aériennes, on lui bascule un peu la tête en arrière. On desserre son col, si besoin… Et puis on la place en PLS, la position latérale de sécurité. Ca n’est pas compliqué : il s’agit de la faire basculer sur le côté, mais je vous invite à aller voir la marche à suivre sur le site de la Croix Rouge. Vous pouvez même vous entraîner en famille.

Une fois la victime mise en PLS, on appelle les secours, bien sûr. 

4 - Si une personne ne respire plus

Autre grande urgence, très impressionnante : c’est la victime qui ne respire plus. Là, il faut immédiatement prévenir les secours et pratiquer un massage cardiaque. Trente compressions au niveau du thorax, puis on souffle deux fois dans sa bouche. Et on recommence, et on ne s’arrête pas tant qu’elle ne respire pas. 

C’est très impressionnant, on peut se dire qu’on ne saura pas faire… Mais en réalité, mieux vaut un massage maladroit que pas de massage du tout. Donc allez-y. Vous pouvez vraiment changer les choses. S’il y a du monde avec vous, vous pouvez vous passez le relais. Et demander à une personne de voir s’il y a un défibrillateur dans le coin.

5 - Si une personne fait un malaise

Dernière situation à risque : le malaise. Là, la victime se sent mal, elle peut se plaindre de douleurs à la poitrine ou de vertiges. Il faut l’installer dans une situation confortable. Lui poser quelques questions : depuis quand sa dure, les symptômes, si elle a pris des médicaments… Et indiquer toutes ces infos aux secouristes quand on les appelle.

Voilà, c’est pas grand-chose mais ça peut sauver des vies… Et puis se former aux gestes qui sauvent, c’est une belle façon d’envisager la vie en société, de prendre soin de l’autre, même inconnu.

La rédaction vous recommande

À

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/