2 min de lecture Société

Michel Cymes : "Les algorithmes ne permettent pas de trouver l'amour"

Est-il possible de prédire la réussite des rencontres de speed dating à partir des algorithmes de l'amour utilisés par les sites Internet ? Le médecin Michel Cymes constate l'échec de ces outils.

CYMES_245300 Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes
>
Michel Cymes : "Les algorithmes ne permettent pas de trouver l'amour" Crédit Image : GABRIEL BOUYS / AFP | Crédit Média : RTLNet | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Loïc Farge

Ce sont trois psychologues américains - par ailleurs experts en relations de couple - qui sont à l'initiative de l'expérience.

Ils sont partis du constat qu'il y avait de plus en plus de speed dating : des rencontres face-à-face, qui ne durent que quelques minutes, entre candidats au mariage ou à la vie commune. Des rencontres où, très vite, on se dit "ça matche" ou "ça ne matche pas".

Leur démarche a consisté à se demander si la technologie pouvait prévoir la réussite ou l'échec d'un speed dating. Les chercheurs ont utilisé un logiciel équivalent à ceux utilisés par les sites de rencontre, avec les critères de sélection habituels.

À lire aussi
Des "gilets jaunes" bloquent la rocade de Caen société
Les actualités de 12h30 - Les "gilets jaunes" sont "prêts à rester jusqu'au bout"

Il s'agit du physique, de la personnalité, l'état d'esprit, les valeurs, l'idée qu'on se fait du partenaire idéal. Normalement, si vous additionnez tout cela, vous avez l'essentiel. Enfin c'est ce qu'on peut croire, parce que la réalité est beaucoup plus complexe.

Des critères partiellement prédictifs

Avec ces critères, et quelques autres, on ne va pas bien loin. Ils ne sont que partiellement prédictifs. Ils ne représentent qu'un quart du potentiel de séduction d'une personne, selon l'étude.

C'est un peu la faillite de la technologie dont se gargarisent en fait tous les sites de rencontre pour attirer les clients. D'ailleurs quand on se penche sur les performances de ces sites, on s'aperçoit qu'il y a parfois loin de la pub à la réalité.

Préférez le lieu de travail ou les soirées

C'est ce que montre l'Institut national des études démographiques (Ined). Ses chercheurs ont enquêté sur les couples qui se sont formés entre 2005 et 2013. Ils se sont aperçus que moins de 9% d'entre eux s'étaient formés sur Internet via un site de rencontre spécialisé. Ce chiffre concerne les hétéros. Pour les homosexuels, le pourcentage grimpait à 30%.

Je n'ai pas d'explication à avancer, j'ai juste une confirmation à vous donner : pour trouver l'âme sœur, il vaut mieux chercher sur son lieu de travail, lors des soirées entre amis ou dans les lieux publics. Tous ces sont endroits sont plus efficaces que n'importe quel algorithme.

Pourquoi ? Parce qu'il y a une grande part d'imprévisibilité dans le domaine amoureux. Cette imprévisibilité est due à une chimie particulière. Vous avez sans doute entendu parler des phéromones ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Amour Réseaux sociaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792583034
Michel Cymes : "Les algorithmes ne permettent pas de trouver l'amour"
Michel Cymes : "Les algorithmes ne permettent pas de trouver l'amour"
Est-il possible de prédire la réussite des rencontres de speed dating à partir des algorithmes de l'amour utilisés par les sites Internet ? Le médecin Michel Cymes constate l'échec de ces outils.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/michel-cymes-les-algorithmes-ne-permettent-pas-de-trouver-l-amour-7792583034
2018-03-12 11:03:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/GFnyPxVKDujkzGwN-UBo3w/330v220-2/online/image/2018/0312/7792584301_un-homme-sur-le-site-de-rencontres-meetic.jpg