1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes : "Le surpoids, facteur déterminant de nouveaux cancers"
1 min de lecture

Michel Cymes : "Le surpoids, facteur déterminant de nouveaux cancers"

ÉDITO - Les récentes trouvailles du Centre international de la recherche sur le cancer affinent les choses.

Michel Cymes : "Le surpoids, facteur déterminant de nouveaux cancers"
02:18
Michel Cymes : "Le surpoids, facteur déterminant de nouveaux cancers"
02:21
Michel Cymes & Loïc Farge

Les dernières conclusions du Centre international de la recherche sur le cancer confirment le lien entre la surcharge pondérale et le cancer. Mieux - ou pire -, elles affinent les choses. On sait depuis une bonne quinzaine d'années que l'excès de poids peut favoriser le développement du cancer du colon, de l’œsophage, du rein et, pour les femmes, du sein et de l'utérus. On apprend aujourd'hui que la liste des organes potentiellement touchés est bien plus longue que cela.

Le surpoids augmente aussi le risque pour l'estomac, le foie, la vésicule biliaire, le pancréas, les ovaires, la thyroïde et le cerveau. Il peut même être impliqué dans le développement du myélome (un cancer du sang qui s'installe dans la moelle osseuse, le plus fréquent chez les personnes âgées). Ces conclusions sont d'autant plus sérieuses qu'elles reposent sur plus d'un millier d'études que les chercheurs ont épluchées une à une. Ce travail a été récompensé par une publication dans le prestigieux New England journal of Medecine.

La graisse met la pagaille dans l'organisme

Le surpoids et l'obésité ne sont pas les seuls responsables de tous les cancers. Un cancer peut éclore pour mille raisons. C'est d'ailleurs ce qui fait toute la complexité de la maladie. Certains cancers surviennent à cause de la pollution, d'autres après une exposition à une radiation. Parfois la maladie est liée à un virus, à l'héritage génétique, mais ce qui est sûr c'est que l'hygiène de vie peut être un facteur déterminant.

Que faire ? On peut stopper la cigarette, faire un minimum de sport, mais aussi avoir un régime alimentaire équilibré, le seul à même de vous délester de vos kilos superflus. Qui dit surpoids dit masse graisseuse en trop. Justement, le problème de la graisse est qu'elle met la pagaille dans l'organisme. Elle favorise les inflammations. Elle entraîne une surproduction d’œstrogènes, de testostérones et d'insuline. En tout cas c'est pain béni pour la cancer qui ne demande qu'à se développer.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/