1 min de lecture Santé

Michel Cymes : "Le point de côté, une spécialité du coureur occasionnel"

ÉDITO - Le médecin s'attarde sur l'un des pires ennemis du sportif du dimanche : le point de côté.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes : "Le point de côté, une spécialité du coureur occasionnel" Crédit Image : AFP / Archives, Loïc Venance | Crédit Média : RTLNET | Durée : | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Loïc Farge

On se dit qu'on court pour son bien-être, et en retour on a l'impression de s'être fait planter des couteaux pointus dans les côtes. Ou plutôt sous les côtes, car c'est en général là que le point de côté se manifeste. Il s'agit en fait d'une crampe du diaphragme, un muscle qui se situe juste en-dessous de la cage thoracique et qui se contracte pour permettre à l'air d'entrer dans les poumons.

Parfois quand on court, on respire mal. Du coup le diaphragme se contracte trop rapidement, et c'est le début des soucis. La mauvaise oxygénation du muscle entraîne cette fameuse douleur. Il arrive que vous ressentiez la douleur ailleurs, par exemple sous la clavicule.

Que faire quand survient le point de côté ? D'abord ralentir le rythme, ou carrément arrêter de courir. L'objectif, dans ces cas-là, est de retrouver une respiration qui soit plus lente, et surtout de soigner son expiration. Quand le diaphragme s'emballe, c'est souvent parce qu'on a souvent mal expiré. L'expiration doit être profonde. La respiration doit venir du ventre, et non pas de la poitrine. Cela suffit à faire disparaître la douleur.

Peut-être pas un point de côté

Si la douleur persiste, c'est que vous n'êtes peut-être pas confronté à un point de côté. Car on retrouve ce type de douleur dans d'autres configurations : angine de poitrine, embolie, infarctus du myocarde. Dans le doute, mieux ne vaut pas s'abstenir d'appeler le médecin. Ce qui doit vous alerter, c'est quand la douleur se dirige vers le dos ou que son intensité augmente. Même chose si le moindre effort vous essouffle, si vous êtes pâle et que vous avez des vertiges.

À lire aussi
Le masque est obligatoire dans les transports en commun, et en entreprises. santé
Coronavirus : l’arrivée d’un vaccin signifie-t-elle la fin du port du masque ?

Encore une fois, pas d'affolement. Le point de côté est sans gravité. Il est très facile de l'éviter, en faisant du sport. Car il reste quand même la spécialité du coureur occasionnel, voire très occasionnel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Activité physique Jogging
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants