2 min de lecture Santé

Michel Cymes pousse un coup de gueule contre la pédopsychiatrie en France

REPLAY - Un rapport du Sénat pointait récemment les manques en matière de psychiatrie des mineurs et livrait quelques pistes.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes lance un coup de gueule sur la pédopsychiatrie en France Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Loïc Farge

Beaucoup s'alarment de la situation de la pédopsychiatrie en France. Un rapport du Sénat a été remis en avril dernier. Le constat est pour le moins inquiétant. Pour rappel, la pédopsychiatrie est la psychiatrie qui s'occupe des enfants et des adolescents jusqu'à 18 ans. Cela demande un savoir-faire particulier. Les pathologies psychiques de l'enfant ne sont pas celles de l'adulte. Quand un enfant va mal, il faut qu'il soit vu par un spécialiste de l'enfance.

Obtenir un rendez-vous est loin d'être simple. Tous les parents qui ont eu un problème avec leur enfant ou leur ado, et qui ont voulu le montrer à un pédopsychiatre, vous diront la même chose : "C'est l'enfer !" D'abord, il faut en trouver un. En moyenne en France, il y a quinze praticiens pour 100.000 jeunes. Il y a de grandes disparités : dans certaines régions, c'est quatre psys pour 100.000 jeunes. Et là on ne parle que de rendez-vous de consultation.

L'enfer c'est aussi quand il faut trouver une place d’hospitalisation. Il n'y a rien de plus dramatique que d'être obligé, faute de place, d'hospitaliser un jeune dans un service de psychiatrie pour adulte. Récemment, un enfant de 11 ans a fait une tentative de suicide. Ses parents habitent Paris. On leur a proposé une place à Melun, à 60 kilomètres de la capitale...

8 facs de médecine sur 37 sans cursus

La situation est identique dans toute la France. Il n'y a pas assez de lits spécialisés dans la prise en charge de ces enfants dans un pays qui se dit "le meilleur du monde" en matière de santé. Il y a de plus en plus de demandes. Divorce des parents, problème scolaire : il faut absolument consulter pour ne pas passer à côté d'un trouble de l'attention et de l'hyperactivité. Même chose pour un enfant précoce. Et que dire du besoin de consulter quand son ado tombe dans l'addiction au cannabis...

À lire aussi
Un médecin (illustration) santé
Gastro-entérite : les 4 conseils pour échapper à l'épidémie

Le rapport propose certaines pistes. Avec d'abord une meilleure coordination des professionnels de santé pour ne pas passer à côté des enfants qui vont mal. Mais surtout il faut donner des moyens aux spécialistes et essayer de motiver les étudiants en médecine. Sur les 37 facs de médecine en France, il y en a huit où on ne peut pas suivre un cursus pour devenir pédopsychiatre. C'est juste inadmissible.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Psychiatrie Enfance
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants