1 min de lecture Santé

Michel Cymes : "La fertilité culmine en hiver"

ÉDITO - En cette fin janvier, le journaliste a un message à adresser aux personnes qui souhaitent faire des enfants.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes
>
Michel Cymes : "La fertilité culmine en hiver" Crédit Image : Romain Boé / SIPA / RTL | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Michel Cymes
Michel Cymes et Loïc Farge

Vous ambitionnez de faire des enfants ? C'est plus que jamais le moment de se lancer, vous avez plus que jamais la possibilité de "faire mouche". Pratiquez encore et toujours, optimisez vos chances ! La fenêtre de tir, si on ose dire, est grande ouverte. Normalement cela devrait durer jusqu'au lundi 19 mars. Ce jour-là l'hiver s'achèvera pour céder, le lendemain, la place au printemps.

Il y a aurait donc des saisons plus indiquées que d'autres pour procréer. Le pic des naissances intervient chaque année fin septembre. Cela tend à prouver que la fertilité culmine lors des mois d'hiver, et particulièrement en janvier. Certains verront là le fruit d'une forme d'euphorie consécutive au réveillon. Mais il y a un autre éclairage, plus sérieux et plus scientifique : en ce moment, les spermatozoïdes sont un peu plus vigoureux.

La proportion de spermatozoïdes valides est plus importante l'hiver

Michel Cymes
Partager la citation

Des chercheurs israéliens ont comparé près de 6.500 échantillons de sperme humain récolté à différentes époques de l'année. Ils se sont aperçus que plus il fait froid, mieux les spermatozoïdes se portent. L'hiver, leur concentration est plus élevée, ils se déplacent plus rapidement, ils battent des records de natation lorsqu'il est question d'atteindre l'ovocyte convoité et indispensable pour qu'il y ait fécondation. En outre, la proportion de spermatozoïdes valides (en suffisamment bonne forme pour être capable de faire le job) est plus importante l'hiver.

À lire aussi
Les préservatifs permettent de se protéger des IST (image d'illustration) santé
Les infections sexuellement transmissibles en forte hausse en France

Les chercheurs ont remarqué que quand survient le printemps, les choses se dégradent lentement jusqu'à l'automne. La différence entre le printemps et l'hiver n'est pas anecdotique. Le nombre de spermatozoïdes mieux formés et plus vigoureux est de 43% supérieure en hiver par rapport au printemps.

Tous les hommes ne sont malheureusement pas en mesure de profiter de cette embellie hivernale. La découverte des chercheurs israéliens concerne les individus qui n'ont pas de problème de fertilité. Chez les hommes considérés comme peu fertiles, il semble que le changement de saison, de climat et de température extérieure soit sans influence sur la paresse supposée ou réelle de leurs spermatozoïdes. Il est impossible de savoir pourquoi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Sexualité Hiver
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786987826
Michel Cymes : "La fertilité culmine en hiver"
Michel Cymes : "La fertilité culmine en hiver"
ÉDITO - En cette fin janvier, le journaliste a un message à adresser aux personnes qui souhaitent faire des enfants.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/michel-cymes-la-fertilite-culmine-en-hiver-7786987826
2017-01-30 12:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/LKJ9Q9CmwjlGI3bsBKzCoQ/330v220-2/online/image/2016/0829/7784648254_michel-cymes.jpg