1 min de lecture Santé

Michel Cymes : "L'intellect et le physique sont calibrés pour faire bon ménage"

ÉDITO - Les "intellos mangeurs" mangent plus qu'ils n'en ressentent le besoin, ce qui n'est pas forcément très malin.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes : "Pensez et bougez !" Crédit Média : Michel Cymes | Durée : | Date : La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Loïc Farge

Nous avons tous une tête : elle nous sert à penser. Nous avons tous des jambes ou un corps censé nous servir à bouger, ce que nous faisons évidemment pas assez. En France on a un peu l'habitude malheureusement d'opposer l'intellect au physique, alors que l'un et l'autre sont calibrés pour faire bon ménage. Il y a quelques années, des chercheurs québécois avaient fait la démonstration que l'exercice intellectuel donne faim. Ils avaient constitué deux groupes de volontaires. L'un avait bossé pendant que les autres se reposaient. À l'arrivée, les premiers se gavaient de pizzas : ils consommaient en moyenne 200 calories de plus que les autres. A priori rien de plus normal quand on pense intensément : on dépense de l'énergie, on puise dans les réserves de sucre de l'organisme.

Penser donne faim. Quand on a faim on mange, et quand on mange on grossit. Le piège est d'autant plus redoutable que les "intellos mangeurs", quand on les interroge, disent ne pas avoir particulièrement faim. En fait ils mangent plus qu'ils n'en ressentent le besoin, ce qui n'est pas forcément très malin. D'où la question que se sont posés d'autres chercheurs, américains cette fois-ci : est-il possible de contourner le piège ?

Après avoir bossé, vous ne devez pas prétexter la fatigue pour buller dans le canapé

Michel Cymes
Partager la citation

Pour ce faire, ils ont pris un groupe d'étudiants qu'ils ont fait travailler intellectuellement et de manière intense pendant vingt minutes. Le groupe a été scindé en deux. Les uns se reposaient, tandis que les autres cavalaient sur un tapis de course. Tout le monde est ensuite passé à table. Résultat : ceux qui se sont dépensés physiquement après l'effort ont moins mangé que ceux qui se sont reposés.

Cela signifie qu'après avoir bossé, vous ne devez pas prétexter la fatigue pour buller dans le canapé. Vous devez au contraire bouger. Non seulement vous perdrez des calories (parce que vous avez fait du sport), mais en plus vous serez moins vorace une fois passé à table. Vous serez doublement bénéficiaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Alimentation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants