1 min de lecture Santé

Michel Cymes : "Gare au sel, qui se cache partout !"

ÉDITO - Si le sel entre dans la composition de très nombreux aliments, on peut néanmoins agir au quotidien en faisant les bons choix.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes : "Gare au sel, qui se cache partout !" Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Loïc Farge

Il y a tellement à dire sur ce qu'on peut faire pour réduire sa consommation de sel. Nous sommes tous d'accord sur une chose : le sel a une réputation épouvantable. Pourtant tout n'est pas mauvais dans le sel. D'abord qui dit sel, dit sodium. Celui-ci a cette particularité qu'il permet de répartir l'eau dans l'organisme, tout en régulant la pression sanguine. Par ailleurs, il aide au bon fonctionnement des muscles, des reins et du cœur.

Le problème, c'est qu'au-delà d'un certain niveau de consommation le sel pose problème. Il peut mener à l'hypertension, laquelle est l'antichambre de problèmes beaucoup plus sérieux : elle peut déboucher sur des maladies cardiovasculaires ou des accidents vasculaires cérébraux. Dans plus d'un cas sur deux, quand on remonte à l'origine de ces problèmes, on tombe sur l'hypertension.

Le Programme national nutrition santé (PNNS) recommande de ne pas dépasser 8 grammes par jour pour les hommes et 6,5 grammes pour les femmes. Mais l'Organisation mondiale de la santé est beaucoup moins cool : elle estime qu'on devrait se contenter de 5 grammes par jour, soit l'équivalent d'une cuillère à café.

Sauf que le sel est malin : il se planque dans tout un tas d'aliments. Il se cache dans la charcuterie et le fromage, mais on le débusque aussi - et pas qu'un peu ! - dans le pain, les biscottes, les plats préparés et les sauces (notamment la sauce soja). On peut agir au quotidien en faisant les bons choix.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Alimentation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants